Dossier - On n’apprend pas à un vieux singe à faire la… culture

Rencontre avec Philippe Mougel, programmateur à la Baie des singes

On n’apprend pas à un vieux singe à faire la… culture

La Baie des singes, salle de spectacles “pluri-indisciplinaire” de Cournon, compte neuf salariés permanents. De plus, un intermittent du spectacle y réalise environ 95 % de ses cachets. Petit historique et point de vue de Philippe Mougel, programmateur, sur la situation actuelle des intermittents.

C’est le début de la douzième saison d’activités à la Baie des singes, ce qui représente depuis l’origine 1 560 jours de spectacles, en dehors des soirées privées, “bar des sciences”, débats, classes culturelles et autres résidences d’artistes. Le fonctionnement des activités est autofinancé à 84 %, les 16 restants provenant de subventions. Les recettes sont issues de la billetterie, du restaurant et des activités annexes, comme la location de la salle, et de prestations diverses.

La création de la Baie s’est faite au départ sans aide publique, et le financement provient exclusivement des fonds propres de Chraz, l’humoriste bien connu. La philosophie de programmation laisse une place essentielle aux jeunes talents. Par exemple, on a pu y assister, il y a quelques années aux débuts de Florence Foresti et de Bénabar, devant un public restreint. Il ne faut donc pas tabler sur une rentabilité directe des spectacles, le choix de la programmation tenant plus du coup de cœur ou du flair, et l’avenir a souvent donné raison aux programmateurs…

Pour une “culture de la culture”

montpeloux.jpg
La crise de l’intermittence, selon Philippe Mougel, responsable de la programmation et cheville ouvrière de la Baie, s’explique par un effet pervers de la réforme du régime des intermittents 2003. Cette réforme a permis l’augmentation des revenus de ceux qui travaillaient régulièrement, mais les autres ont vu leurs finances baisser, ce qui rend plus hypothétiques les perspectives de pérenniser leur activité et leur statut. « Certains se sont carrément fait éjecter du système. Cela dit, on compte aujourd’hui à peu près le même nombre d’intermittents qu’il y a cinq ans. Mais il faut bien reconnaître que cet état de fait instaure une peur certaine de l’avenir pour toute une catégorie d’intermittents, en particulier dans le secteur du jazz et de la danse. »

Pour Philippe, le problème actuel de subsistance des intermittents est également dû aux moyens mis en place en amont des intervenants. À l’exemple du Puy-de-Dôme, où plusieurs salles de spectacles ont été récemment mises en service – à Mozac, Pérignat-les-Sarliève, Volvic… Si les collectivités publiques ont joué leur rôle de financeur, le problème essentiel reste la programmation. « Cela ne s’improvise pas, et je ne remets pas en cause les compétences locales. Mais la programmation est un poste lourd, à part entière. Si le technicien gestionnaire est obligé de prendre en charge la programmation, c’est souvent au détriment de la qualité. Il faut aussi du temps pour cultiver ses réseaux. Une salle neuve et bien équipée ne suffit pas toujours. » On en revient, comme souvent, à un problème récurrent et finalement rarement évoqué : pour que la culture “fonctionne” bien, il faut aussi entretenir une “culture de la culture”. Pour les territoires de tourisme et d’industrie, ce réflexe-là n’est pas toujours perçu comme essentiel…

L.R.

La Baie des singes, 6, avenue de la République, 63800 Cournon ; tél. 04 73 77 12 12 
www.baiedessinges.com

Date de création : 06/11/2008 @ 15:21
Dernière modification : 06/11/2008 @ 15:21
Catégorie : Dossier
Page lue 2559 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand
04 73 91 34 16
fax : 04 73 91 03 24

Courriel du journal
Courriel de l'association
Abonnement au journal
Version mobile
Recherche



Visites

 1024001 visiteurs

 5 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 14 membres


Connectés :

( personne )
^ Haut ^