Méli-mélo - Livres - Génocidé
couvgenocide.jpg

Génocidé

Le génocide rwandais ou plutôt tutsi a commencé quand le président du Rwanda Juvénal Habyarimana est assassiné le 6 avril 1994. Sur les ondes de la Radio des Mille Collines, radio de propagande, le signal du début du génocide fut, dit-on, la phrase "Abattez les grands arbres"', apparue depuis quelques jours. L'ONU estime que quelque 800 000 Rwandais, en majorité Tutsi, ont trouvé la mort durant ces trois mois. Ceux qui parmi les Hutu se sont montrés solidaires des Tutsi ont été tués comme traîtres à la cause Hutu. D'une durée de cent jours, ce fut le génocide le plus rapide de l'histoire et le plus « efficace » en termes de nombre de morts par jours. Réverien Rurangwa est un des tutsis survivants du génocide rwandais qui racontent leur histoire. Il raconte comment sa vie a changé le jour où il a vu toute sa famille se faire massacrer à coup de machettes. Il avait 15 ans quand il a vu ses voisins hutus-Sibomona en tête- tués et « coupés » comme il le dit ses parents. « Sibomona prend tout son temps pour ouvrir le ventre de ma mère ». Lui-même ne sait toujours pas comment il a survécu : « Ils m’ont tué moi et toute ma famille, sur une colline du Rwanda, en avril 1994, mais je ne suis pas mort. Hasard ou miracle, je l’ignore. »Grièvement blessé, Révérien est recueilli par l’association « Sentinelles » d’Edmond Kaiser alors qu’il gît sur un tas de cadavres. Sa main droite est coupée ainsi que son nez et il a une grave blessure derrière la tête. Il est opéré d’urgence sans anesthésie avant d’être rapatrié en Suisse. Dans son livre il raconte son histoire et celles des siens et la façon dont il essaye de recommencer à vivre. Ce livre est un écrit contre l’oubli et pour la mémoire de sa famille. « Je suis célibataire, mais je veux me marier et offrir des petits tutsis aux miens et à mon peuple tutsi du ciel et de la terre. Si je meurs célibataire et sans enfants, ma famille aura définitivement disparu. Les Hutu auront alors gagné une deuxième fois.

Ce livre est bouleversant par la force de ses propos, et nous permet de ne jamais oublier que nous les occidentaux avons joué ou plutôt pas jouer un rôle dans ce génocide. Sans notre immobilisme et notre aveuglement nous aurions peut-être pu éviter ce massacre.

Génocidé de Réverien Rurangwa, éd J'ai lu - 2006

S.D.


Date de création : 18/08/2008 @ 16:28
Dernière modification : 18/08/2008 @ 16:30
Catégorie : Méli-mélo
Page lue 1933 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand
04 73 91 34 16
fax : 04 73 91 03 24

Courriel du journal
Courriel de l'association
Abonnement au journal
Version mobile
Recherche



Visites

 1024364 visiteurs

 4 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 14 membres


Connectés :

( personne )
^ Haut ^