Dossier - Une zone culturelle autonome

SAINT-AMANT-ROCHE-SAVINE

Une zone culturelle autonome ?

stamant.jpg

En revenant de Saint-Amant-Roche-Savin commune de 520 habitants proche d’Ambert, dans le Livradois, les reporters d’Exclusif ne savaient plus très bien si ses résidences d’artistes, festivals, spectacles, studio d’enregistrement, médiathèque, expositions, associations culturelles, ateliers… étaient le fruit de la vie collective d’un village très particulier, ou si on l’avait installé sur le site d’un volcan culturel, à l’épicentre d’un réseau d’enchanteurs de tous acabits.

Cet été encore, Saint-Amant sera en proie à une subversion joyeuse grâce au festival “La Belle Rouge”, organisé depuis 1996 par la compagnie Jolie Môme. Elle propose du 25 au 27 juillet une succession de spectacles, d’ateliers, de surprises, comme une invitation à se réapproprier collectivement l’imaginaire. Du 23 au 26 août, ce sera la fête “PatroMale”, sa course cycliste “déguisée”, son concours de pétanque, son bal musette, ses apéros, quelque chose entre carnaval et laboratoire sociologique où s’éprouvent, se croisent, s’entremêlent des vies, des trajectoires différentes. Quant aux Polycéphales, collectif d’artistes de la région en résidence permanente depuis plusieurs années, ils continueront de s’impliquer dans la vie locale en développant leurs activités de création graphique : sérigraphie, infographie.

Rock, baroque et bonnes lectures

stamant2.jpg
C’est sans doute en se plaçant sous la protection du sympathique saint Amant que les Savinoises et les Savinois ont définitivement pris le parti de cultiver collectivement, une fois les travaux des champs terminés (et peut-être même pendant), sensualité, rêve, beauté et sens de la fête. Cette sorte “d’accumulation primitive du capital culturel” ne pouvait guère aller sans une humeur quelque peu subversive, bien utile au XX siècle pour résister à la marchandisation des activités humaines. Tout cela dure depuis 1983, avec l’organisation par l’association HP 905, jusqu’en 96, du festival “Saint-Amant-Rock-Ça-Vibre” et la venue de Bashung, Billy Ze Kick, Zebda et bien d’autres : gros succès avec 4 500 entrées en moyenne, et 12 000 pour la Mano Negra en 1992 ! Sont aussi en piste la lecture, avec les “Chemins du livre” (1992-1996), le théâtre avec les “Rendez-vous de Gaspard” (1997-2003), encore la musique avec “Du rock au baroque”, qui alterne depuis 2005 spectacles, stages et résidences avec des formations variées : l’orchestre d’Auvergne, la compagnie Léon Larchet, une chorale de chants traditionnels juifs séfarades…

rgaelleernoul.jpg
Ces initiatives se sont déployées autour de bénévoles et d’équipements spécifiques : une salle d’activités culturelles accueille des groupes en résidence (successivement La Gargote, Le Peuple de l’herbe, les Flying tractors, la compagnie des Champs, etc.) et, juste à côté, un village vacances offre le gîte dans des chalets surplombant le bourg. Une médiathèque intercommunale réinvente avec de nombreux bénévoles la diffusion du livre. Le financement de chaque projet engage des partenariats spécifiques – avec le centre culturel ambertois Le Bief, le parc régional Livradois-Forez ou des collectivités territoriales. Les tarifs sont ajustés aux revenus de chacun : manifestations gratuites, forfaits, et même une monnaie spéciale pour l a fête avec le “pas trop mal” de 0,10 € et le “gros pas mal” de 1 €

Ça va décoiffer dans les champs du possible !

Comment ça fonctionne ? « A chaque projet son deal, et dans tous les cas une montagne d’énergie des bénévoles », explique Gaëlle Ernoul de la Chénelière, conseillère municipale déléguée à la culture. Elle a tissé un vaste réseau où s’échangent amitiés, création, dates, spectacles, bonheurs… Un peu inquiet pour elle en apprenant que du 27 juillet au 2 août des “chorales révolutionnaires” de toute la France vont débarquer pour des “Rencontres”, et que le Ça ira va sûrement résonner, Exclusif a compris à son sourire qu’après les saints, ce sont les aristos qui ont changé de bord. Un pays où bas clergé et noblesse s’associent aux paysans pour cultiver les champs du possible, forcément, ça décoiffe !

C.M. & T.C.

Contacts et tél. 04 73 72 05 95 (Office de tourisme du Haut Livradois). Toute la programmation culturelle de l’été sur culture.stars.over-blog.com/ et www.cie-joliemome.org

Date de création : 05/08/2008 @ 16:02
Dernière modification : 05/08/2008 @ 16:03
Catégorie : Dossier
Page lue 2731 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand
04 73 91 34 16
fax : 04 73 91 03 24

Courriel du journal
Courriel de l'association
Abonnement au journal
Version mobile
Recherche



Visites

 1024363 visiteurs

 3 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 14 membres


Connectés :

( personne )
^ Haut ^