Méli-mélo - Des lecteurs nous écrivent

Des lecteurs nous écrivent :

Bonjour,
Je reçois régulièrement votre journal “
Exclusif” et je me demande bien pourquoi ?
En effet, votre journal est à l’opposé de mes opinions politiques : lutte pour aider les clandestins, lutte contre le gouvernement…
Il se trouve que je fais l’inverse, je soutiens le gouvernement et je suis contre les clandestins.
Si je reçois ce journal, c’est certainement que je suis au RMI, mais alors pourquoi un journal qui tire sur le gouvernement est-il subventionné ???
Par conséquent, vous serez gentil de ne plus m’envoyer votre journal. Merci.

A. M.

Monsieur, Madame,

Allocataire du RMI, j’ai la chance de recevoir le journal Exclusif, qui porte décidément bien son nom pour son caractère humaniste qui fait malheureusement défaut à une société axée uniquement sur le profit au détriment de la vie.

Je voulais remercier l’équipe du journal pour la qualité de ses informations et plus particulièrement pour son article : « En voie de “papiérisation”… » (voir n° 17), qui m’a été d’un précieux secours dans le cadre de l’expulsion, sur dénonciation d’un particulier, je le crains, d’un couple d’Australiens nouvellement arrivé dans le département, qui avait négligé de régulariser son titre de séjour. J’ai pu lui fournir quelques numéros de téléphone utiles et notamment celui du Comité Inter-Mouvement Auprès Des Évacués : la CIMADE, découvert dans votre dossier Sans Papiers du numéro d’octobre 2007.

Ce couple charmant, au comportement social parfait et sans difficultés pécuniaires, avait sollicité un peu de temps afin de pouvoir s’organiser : régler les détails pratiques de la maison qu’ils occupent, trouver une personne dans la commune ou une pension pour leurs animaux familiers pendant leur absence, réserver par leurs soins leurs billets aller-retour et, évidemment, avoir le temps de faire une valise, mais c’était sans compter avec l’objectif du gouvernement des 25 000 expulsions annuelles. Afin de répondre aux exigences de cet objectif, ce monsieur et cette dame ont été emmenés comme des malfaiteurs et déposés dans un centre de rétention à Lyon, partageant la vie de personnes dans une situation similaire mais aussi celle de délinquants voire de criminels, dans l’attente d’une place dans un avion pour l’Australie aux frais de l’État alors qu’ils souhaitaient acheter leurs billets. Ils n’ont pu voyager ensemble et la terreur de cette dame si délicate, si bien éduquée, était de voyager avec des menottes…

J’en conclus que ces expulsions sans discernement coûtent une fortune à l’État, elles coûtent une fortune aux Français.

Par ce même dossier, j’ai appris que quiconque se permettait de venir en aide à un étranger en situation irrégulière était passible d’une lourde amende et d’une peine de prison. Je croyais que je vivais dans un pays respectueux de sa devise, LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ. Je croyais encore que la France avait banni les monstrueuses répressions perpétrées durant la seconde guerre mondiale contre les étrangers.

Je voulais vous dire enfin qu’en tant que bénéficiaire de la solidarité nationale, je suis heureuse qu’Exclusif m’ait permis de coopérer à cette solidarité et je souhaiterais qu’il soit connu de tous les honnêtes citoyens, ce sera donc mon travail pour l’année à venir.

Avec tous mes remerciements,

V.L.


Date de création : 13/06/2008 @ 18:33
Dernière modification : 13/06/2008 @ 18:37
Catégorie : Méli-mélo
Page lue 1933 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand
04 73 91 34 16
fax : 04 73 91 03 24

Courriel du journal
Courriel de l'association
Abonnement au journal
Version mobile
Recherche



Visites

 1034633 visiteurs

 3 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 14 membres


Connectés :

( personne )
^ Haut ^