Portraits et métiers - Électricien

ÉLECTRICIEN

Étienne a travaillé pendant quinze ans en intérim dans le bâtiment. Il avait donc l’avantage d’une certaine liberté mais vivait aussi dans une précarité qui l’empêchait de prendre des responsabilités sur les chantiers et de s’investir vraiment dans le travail. Pour lui, la pénibilité du métier n’était pas le pire à supporter, même si les conditions étaient difficiles : « C’est un boulot bruyant, dangereux, poussiéreux et fatigant », explique-t-il. Il pouvait être amené à gravir plusieurs étages en portant des outils et des câbles, puis à redescendre fréquemment chercher du petit matériel. Dans les Algeco de chantier, peu de chauffage, pas d’eau chaude, des sanitaires rarement nettoyés… Beaucoup de racisme aussi et, au fil des ans, Étienne a dû apprendre à passer outre le tempérament des gens, surtout des “petits chefs”. Ce qui le dérangeait le plus, c’était la façon de travailler, soumise à toujours plus de rendement : « Quand on rentre dans l’entreprise, il faut être efficace tout de suite, savoir se débrouiller tout seul. » Cela, Étienne malgré tout y arrivait bien, avec l’expérience, « mais le problème, c’était surtout que les supérieurs nous poussaient sans cesse à avancer. On n’a plus le plaisir de travailler. Il faut aller vite et c’est mal fait ! Ça m’a dégoûté ! On ne nous donne plus les moyens de travailler correctement. » Heureusement, l’ambiance entre ouvriers était chaleureuse : « Le rapport humain est très important », raconte-t-il, « chaque fois qu’on partage les mêmes souffrances avec des gens, il y a des liens qui se tissent. On discute entre nous de nos contrats, de leur durée… » Cela fait trois mois qu’Étienne a changé : il est maintenant employé en CDI dans un foyer en tant qu’agent d’entretien « multi-fonctions », et les conditions de travail sont bien meilleures.

M.L.

raciste.jpg

Date de création : 13/06/2008 @ 14:50
Dernière modification : 13/06/2008 @ 20:12
Catégorie : Portraits et métiers
Page lue 1849 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand
04 73 91 34 16
fax : 04 73 91 03 24

Courriel du journal
Courriel de l'association
Abonnement au journal
Version mobile
Recherche



Visites

 1023466 visiteurs

 6 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 14 membres


Connectés :

( personne )
^ Haut ^