Portraits et métiers - Téléopératrice

TÉLÉOPÉRATRICE

Carmen a travaillé cinq ans sur des plateformes téléphoniques de sociétés de téléprospection. Au début, elle appréciait le contact avec les clients. Mais elle s’est vite sentie comme une machine à répéter : « Tu es vachement imprégnée du texte. » Ses superviseurs lui mettaient la pression pour “faire du chiffre” : « J’avais l’impression d’être à l’école. » Elle subissait aussi la vulgarité de certaines personnes au téléphone, qui lui faisaient des propositions malsaines. Ce qui dérangeait le plus Carmen, c’était d’importuner les gens en les appelant aux heures des repas et jusqu’à 21 heures, mais elle avait surtout l’impression de les arnaquer. Les conditions de travail étaient mauvaises : « On étouffait, il y avait du brouhaha, et plus on criait plus c’était fort… » Elle était totalement envahie par son travail, même chez elle : « Quand le téléphone sonnait à la maison, je disais “non laissez-moi tranquille” ! » Lorsqu’elle a attendu un bébé, elle a pris un congé parental et n’a jamais recommencé ce travail qui ne l’enthousiasmait plus. Désormais, elle travaille comme aide à domicile le matin, secrétaire médicale l’après-midi, et elle s’épanouit dans ses nouvelles tâches.

S.D.

pyramide.jpg

Date de création : 13/06/2008 @ 14:46
Dernière modification : 13/06/2008 @ 20:10
Catégorie : Portraits et métiers
Page lue 1832 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand
04 73 91 34 16
fax : 04 73 91 03 24

Courriel du journal
Courriel de l'association
Abonnement au journal
Version mobile
Recherche



Visites

 1023466 visiteurs

 4 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 14 membres


Connectés :

( personne )
^ Haut ^