Dossier - Une boîte à dialogue pour les boîtes

L’ARACT, organisme paritaire

Une boîte à dialogue pour les boîtes

L’Association régionale pour l’amélioration des conditions de travail (ARACT) est « une association de droit privé, relais local de l’Agence nationale des conditions de travail », indique sa directrice, Stéphanie Rousset. Créée en 1999 par les partenaires sociaux suite à de nombreux suicides au travail, elle est financée par l’Europe, l’État et la Région, et elle est paritaire : « Il y a 15 sièges pour le patronat et autant pour les salariés. Tous les deux ans la présidence alterne », précise Stéphanie qui travaille avec quatre autres salariés. Quand et comment agissent-ils ?

« L’ARACT n’intervient qu’en cas d’accord entre les deux parties, employeur et salariés, et jamais en période de crise », insiste-t-elle. « Lorsqu’une partie nous sollicite, nous vérifions d’abord si l’autre veut traiter le problème soulevé. Ensuite il s’agit de trouver le dénominateur commun aux exigences des deux. » Pour cela deux réunions, où les parties sont séparées, doivent être organisées pour arriver à une troisième, ensemble, où l’ARACT établit un “diagnostic partagé” : en trouvant les éléments qui vont aider l’équipe à améliorer les choses, « nous créons du collectif grâce à un espace de dialogue sur le travail ». Souvent le problème est accru par une difficulté plus générale, et c’est du regard extérieur de l’ARACT que viennent les remarques positives, « impliquant l’absence de culpabilisation de l’une ou l’autre partie et permettant de trouver assez vite des pistes d’actions ».

Exemple : « Une grande entreprise avait constaté beaucoup de troubles musculo-squelettiques au sein d’un de ses services et voulait donc le mécaniser. Craignant des licenciements, les salariés s’y opposaient ; nous avons montré la nécessité de conserver sept postes et d’en créer quatre, les quatre autres salariés ont été reclassés dans l’entreprise. » L’ARACT n’est pas financée pour mener ces actions à terme, mais aide à la transmission du dossier aux organismes qui peuvent le faire, ou à faire évoluer une situation quand elle n’est pas de son ressort.

G.D.

ARACT Auvergne, 2, avenue Léonard-de-Vinci, La Pardieu, 63 000 Clermont-Ferrand,
tél. 04 73 44 35 35, site www.auvergne.aract.fr

Date de création : 11/06/2008 @ 18:27
Dernière modification : 11/06/2008 @ 18:29
Catégorie : Dossier
Page lue 1915 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand
04 73 91 34 16
fax : 04 73 91 03 24

Courriel du journal
Courriel de l'association
Abonnement au journal
Version mobile
Recherche



Visites

 1015079 visiteurs

 4 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 14 membres


Connectés :

( personne )
^ Haut ^