Méli-mélo - Le piqué de la rouille

Sculpture

Le piqué de la rouille

Le goût de Laurent Savy pour les objets anciens ne date pas d’hier. Dès l’âge de douze ans, il se passionne pour l’archéologie et s’investit dans des associations pour partir récolter tessons et vieilles ferrailles. En parallèle, il poursuit des études d’histoire de l’art, avant de tomber amoureux à 20 ans de... la soudure à l’arc. « Mon père m’a montré la technique. J’ai trouvé ça magique : en une étincelle, réunir deux bouts de ferraille... »

N’empêche. Il travaille neuf ans comme commercial pour la Française des jeux quand un accident de la route l’oblige à repenser sa vie. Il décide alors de se consacrer pleinement à la sculpture. À ses débuts, un galeriste parisien lui donne un conseil, puis un avertissement :
sculpteur.jpg
« se faire d’abord connaître dans sa région » et « s’attendre à vivre dix années de galère ».

Laurent s’accroche. Son dada, c’est la sculpture à base de ferraille, composée d’éléments qu’il récupère et qu’il soude entre eux. « Ce qui me distingue, c’est que j’utilise des objets en fer qui ont vécu, souvent de la ferraille agricole. J’aime le piqué de la rouille. » Racloirs, cuillers à sabots, fers à vaches retrouvent une seconde vie. « Dans mes expos, des papys passent et reconnaissent dans mes œuvres des objets qui leur étaient familiers. »

Et puis il y a cette habitude, presque une obsession. Au moins une fois par an, il monte avec sa “poêle à frire”1 sur les anciens champs de bataille de Verdun pour faire le plein de ferraille. Obus éclatés, bouts de chenilles de chars, casques forment l’essentiel des 200 à 250 kilos de matière rapportés de ces expéditions. C’est alors la grande histoire qu’il recycle, et du coup ses sculptures prennent une autre dimension.

Depuis qu’il a choisi la sculpture, Laurent a vu progresser au fil de dix ans de galère la vente de ses œuvres d’art. Possédant le statut d’artiste libre depuis deux ans, son obstination commence à payer et il entrevoit enfin le bout du tunnel.

O. M.

Laurent Savy, 12 rue des Avats, Chaynat, 63320 Ludesse
Tél. 04 73 96 29 58. Visiteurs acceptés !

1. Détecteur de métaux portable.

Date de création : 27/02/2008 @ 16:51
Dernière modification : 27/02/2008 @ 16:54
Catégorie : Méli-mélo
Page lue 2592 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand
04 73 91 34 16
fax : 04 73 91 03 24

Courriel du journal
Courriel de l'association
Abonnement au journal
Version mobile
Recherche



Visites

 1024363 visiteurs

 4 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 14 membres


Connectés :

( personne )
^ Haut ^