Quoi de neuf ? - ''De nouveau, l’État fait machine arrière...''

Petite enfance

« De nouveau, l’État fait machine arrière... »

Dès la fin octobre 2007, le collectif associatif Petite Enfance Auvergne (CAPEA)1, antenne régionale du réseau national ACEPP2 et tête de réseau des lieux d’accueil associatifs de jeunes enfants, a alerté entre autres la ministre de l’Économie, des Finances et de l’Emploi des conséquences de la restriction du nombre des contrats aidés sur leur activité. « Après la disparition de la mesure emploi jeunes et des CEC, très dommageable (...) car ces mesures d’aide sur cinq années nous permettaient véritablement d’engager des perspectives de pérennisation, les associations avaient été quelque peu rassurées par l’engagement de M. Borloo grâce à son plan de cohésion sociale. Or (...) de nouveau, l’État fait machine arrière (...). Il est indéniable que les changements sur la politique de l’emploi, et surtout cette incapacité d’anticipation qu’ils engendrent, mettent à mal les bénéficiaires de ces dispositifs (...). En conséquence, la pérennité de nos structures s’en trouve grandement fragilisée », écrivait notamment la présidente de CAPEA.

chaises.jpg

En 2007, les sept structures du Puy-de-Dôme membres de CAPEA, qui gèrent près de 110 places en crèches ou lieux d’accueil, comptaient environ 60 salariés dont 21 contrats aidés (13 CAE et 8 CA). Leur agrément ministériel les oblige depuis 2000 à avoir une certaine proportion de salariés diplômés, règle qui s’applique aussi aux contrats aidés : pour obtenir un CA ou un CAE en crèche, mieux vaut donc avoir un brevet d’animateur, ou un CAP petite enfance, voire plus. Peu à peu, ces structures avaient pu pérenniser des emplois en CDI – cinq pour l’une d’entre elles. Et si en 2008 un tiers des contrats aidés disparaissent ? « Au pire, ça nous amènerait à fermer faute d’assurer au moins la sécurité, répond une responsable de crèche. En étant nettement moins nombreux, on va perdre en qualité de travail, alors que c’est justement ça qui permet de bien former les personnes – en particulier celles en contrat aidé... »

L.R.

1. CAPEA, 30 rue des Jacobins, 63 000 Clermont-Fd, Tél. 04 73 92 73 99, courriel : capea.auvergne@wanadoo.fr
2. Association des collectifs enfants parents professionnels, courriel : info@acepp.asso.fr, site : http://www.acepp.asso.fr

Date de création : 27/02/2008 @ 12:34
Dernière modification : 27/02/2008 @ 12:36
Catégorie : Quoi de neuf ?
Page lue 2268 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand
04 73 91 34 16
fax : 04 73 91 03 24

Courriel du journal
Courriel de l'association
Abonnement au journal
Version mobile
Recherche



Visites

 1034704 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 14 membres


Connectés :

( personne )
^ Haut ^