Quoi de neuf ? - Traitement social ou plan social ?

Traitement social ou plan social ?

On appelle ça le “traitement social du chômage” : depuis les TUC (travaux d’utilité collective) des années 1980, les formules d’emplois aidés1 se sont succédé dans une farandole de sigles. Les plus connues sont les contrats emploi solidarité (CES) et emploi consolidé (CEC) en vigueur jusqu’en 2005, quand le Plan de cohésion sociale leur substitua les contrats d’avenir (CA) et d’accompagnement dans l’emploi (CAE). Plus ancien, le contrat initiative emploi (CIE) est, lui, utilisable par les entreprises du secteur marchand.

L’Auvergne disposait ainsi en 2007 d’une enveloppe budgétaire de 34,2 millions d’euros pour 7508 emplois en CA, CAE et CIE. La part du Puy-de-Dôm était de 1705 CAE, 1035 CA et 379 CIE, soit 3129 emplois qui, fin octobre, avaient été “consommés” presque en totalité.

Voyant cela, pour parvenir au 31 décembre, les services publics de l’emploi ont donc “fermé les robinets”, priorité étant donnée aux CA relevant de conventions avec le Conseil général et aux CAE affectés auprès de jeunes handicapés en milieu scolaire. L’enveloppe “Auvergne 2007” a finalement été consommée... un peu plus qu’en totalité, au moins pour les CA (consommés de 106 à 120 % selon les départements) et les CAE (101 à 110 %). Explication : des redistributions de crédits entre régions permettent de financer en Auvergne ce qui n’a pas été consommé ailleurs.

Dès novembre, l’inquiétude s’est manifestée dans les structures concernées. Mais ce n’était qu’un coup de semonce : le gouvernement a annoncé pour 2008 une prévision globale de baisse de 36 % des enveloppes régionales. Appliqué tel quel, en supposant que la participation de l’État reste la même dans ces contrats (ou d’autres ?), ce chiffre équivaut à la suppression, entre 2007 et 2008, d’environ 2 000 contrats en Auvergne, plus de 800 xpliquent dans le Puy-de-Dôme l’équivalent d’un véritable plan social dans une grande entreprise.

DC

1. L’aide réside d’abord dans le financement apporté par les pouvoirs publics, mais aussi dans tout ce qui est mis en œuvre pour que les personnes puissent ensuite se rapprocher de l’emploi “normal” : formation, accompagnements divers...

Date de création : 27/02/2008 @ 12:17
Dernière modification : 27/02/2008 @ 12:23
Catégorie : Quoi de neuf ?
Page lue 2146 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand
04 73 91 34 16
fax : 04 73 91 03 24

Courriel du journal
Courriel de l'association
Abonnement au journal
Version mobile
Recherche



Visites

 1034493 visiteurs

 5 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 14 membres


Connectés :

( personne )
^ Haut ^