huissier.gif

Visite guidée

Installés au comptoir du café Bourbon devant un petit noir, car en avance sur notre rendez-vous à l’Assemblée nationale, nous humons l’ambiance “fumée de cigarette-travail” dans ce qui semble être l’antichambre du Palais éponyme.

4colonnes1.jpg
Dix heures – au 122 rue de l’Université nous attendent Chantal Brocker, assistante du député Alain Néri, et un “protocole sécuritaire” : dépôt des papiers d’identité à l’accueil, contrôle des sacs et appareils photos aux rayons X, passage sous les portiques de détection de métaux. Un fonctionnaire nous remet des badges à épingler bien en vue.

Le député nous rejoint dans la salle des Quatre colonnes, qui semble déjà familière car régulièrement filmée à la sortie des parlementaires de l’hémicycle. De vestibules en salons, nous voguons sur de rutilants sols de marbre, levant les yeux vers des plafonds ouvragés, le long de murs recouverts de tentures, de peintures et d’Histoire…

La salle des fêtes brille de tous les éclats de lumière renvoyés par les pampilles de cristal de ses lustres monumentaux. La bibliothèque, chef-d’œuvre romantique, nous enveloppe de son atmosphère hors du temps. Eugène Delacroix en a magnifié les cinq coupoles peintes au plafond qui évoquent la législation, la théologie, la poésie, la philosophie et les sciences. Soixante-dix mille ouvrages s’alignent sur des étagères de chêne clair ; parmi eux, des trésors comme le manuscrit du procès de Jeanne d’Arc et un précieux calendrier aztèque du xve siècle.

L’hémicycle que nous découvrons vide, depuis la tribune réservée au public, c’est-à-dire tout en haut, paraît plus petit que dans notre imaginaire. Le perchoir, où se hisse le président, fait face aux rangées de pupitres et de fauteuils de velours rouge. Sur chacune d’elle, choc des civilisations, une étiquette cerclée de laiton, au nom du député, jouxte un haut-parleur et le fameux boîtier électronique qui valide le vote du député.

bibliotheque.jpg
 
Au détour des salons, bonjours, sourires et tutoiements s’échangent entre parlementaires et fonctionnaires. Tout semble se passer dans la plus grande courtoisie. Tout le monde a l’air de se connaître, peut-être de s’apprécier, en tout cas assez heureux de travailler dans ce lieu un peu à part. Une buvette très Art nouveau, un restaurant, une poste, un salon de coiffure, un tabac complètent cette micro-ville dont on pourrait être tenté de ne pas sortir, tant tout y semble calme, luxe et volupté…

L.C., S.D. & fp

Date de création : 17/11/2007 @ 19:01
Dernière modification : 27/02/2008 @ 19:08
Page lue 2656 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand
04 73 91 34 16
fax : 04 73 91 03 24

Courriel du journal
Courriel de l'association
Abonnement au journal
Version mobile
Recherche



Visites

 1044375 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 14 membres


Connectés :

( personne )
^ Haut ^