La cgt dénonce

“Chantier noir” à Cébazat

cgt.jpg
L’été dernier, l’entreprise SOBEA1 sous-traite un chantier dans la zone de Ladoux, à Cébazat, à la RBCM, entreprise créée en mai 2007 en région parisienne. Celle-ci y fait travailler six ouvriers turcs, sans papiers. Le 4 septembre, descente de police…

Selon René Defroment, responsable syndical, « il semble que la législation n’était pas respectée : ils faisaient 10 à 12 heures de travail par jour et ceci jusqu’au samedi matin, n’avaient pas d’équipements de protection individuelle (gants, casques)… » La machine à expulser se met en branle. Deux ouvriers sont volontaires pour repartir en Turquie, mais pas les autres, parfois installés depuis longtemps en France, avec femmes et enfants. Pour leur défense en tant que travailleurs, il faut attaquer soit l’employeur direct, la RBCM, soit la SOBEA, donneur d’ordre, qui est responsable en cas de “travail dissimulé” (au noir), voire de “délit de marchandage” – l’Inspection du travail devrait transmettre le dossier à la justice qui dira si c’est le cas.

Mais la CGT demande aussi que les ouvriers obtiennent des titres de séjour : « Dans le bâtiment, comme dans l’hôtellerie, on a besoin de main-d’œuvre : ces gens vivent de leur travail, il y a de la place pour eux ici.

De surcroît, leur expulsion ne réglera pas la question des sans-papiers : d’autres les remplaceront vite, il y a un “appel d’air” pour ça. Et si on les expulse sans qu’ils puissent se défendre contre ceux qui les font venir pour travailler dans ces conditions, on punit les victimes et les coupables recommenceront : pourquoi se gêner s’ils ne sont pas condamnés, ou presque ? C’est une vis sans fin ! Ceux qui en souffrent, c’est toujours les absents : les sans-papiers qu’on expulse, le reste de la profession parce que ça tire les salaires vers le bas, et les jeunes Français à qui on les propose. » Dur dur le bâtiment : en 2005-2006, 54 % des jeunes diplômés ont quitté la profession avant deux ans d’ancienneté !

Cy.D. et D.C.

Contact CGT Construction : R. Defroment, 06 09 62 66 49, Laurent Dias, 06 22 28 08 19.

1. Filiale de Vinci, premier groupe mondial de BTP.

Date de création : 17/11/2007 @ 17:32
Dernière modification : 27/02/2008 @ 19:05
Page lue 2917 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand
04 73 91 34 16
fax : 04 73 91 03 24

Courriel du journal
Courriel de l'association
Abonnement au journal
Version mobile
Recherche



Visites

 1044375 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 14 membres


Connectés :

( personne )
^ Haut ^