excluweb.gifPortrait

Zabou Carrière Marraine

Au départ, c'est par hasard que Zabou Carrière, photographe de presse, se penche sur la cause des “sans papiers” : depuis des années, elle est intriguée par « ce lieu étrange » qu'est le Petit château, un centre d’accueil pour demandeurs d’asile à Bruxelles (Belgique). Règne un certain malaise au bord du canal face à l'édifice, où « rôdent » toujours quelques Africains, visiblement dans l'attente, mais de quoi ?

En 2001, Zabou profite de son statut professionnel pour y pénétrer, d'ores et déjà persuadée qu'elle n'y aura pas affaire à des délinquants mais à des personnes dans une sale situation, impuissantes face à leur destinée. « Faute de choix, ils ont tous quitté leur pays pour partir vers l'inconnu. » De retour à Paris, elle creuse le sujet, se rend aux manifestations de sans papiers.

zaboucarriere.jpg
Aujourd'hui, elle est personnellement touchée par leur cause : parmi les copains de son fils dans une école maternelle du 11e arrondissement, il y a quelques enfants sans papiers. La circulaire Sarkozy de juin 2006 “laisse sur la touche” beaucoup de parents d'élèves scolarisés, même quand ils satisfont aux critères prévus : critères ou non, le ministère de l'Interieur avait décidé de ne pas dépasser 6500 régularisations, donc… « La mobilisation des parents d'élèves en règle a été étonnante : presque tous ont signé les pétitions de soutien pour les familles non régularisées et menacées d'expulsion. Et lorsqu'on a commencé à entendre parler de rafles à la sortie des écoles, tout le monde a eu froid dans le dos, ça rappelait de mauvais souvenirs. On s'est organisé pour récupérer ces enfants à la fin de la classe afin que les parents n'aient pas à s'y montrer au cas où… »

En septembre 2006, Zabou devient marraine d'une de ces familles, des Maliens. À la mairie du 11e, en présence de quelques élus impliqués, parrains et filleuls sont conviés à une petite cérémonie. « Cet engagement n'a aucune valeur juridique, il n'y a ni obligation de chaque partie, ni durée dans le temps, c'est surtout symbolique. » Zabou évalue alors avec ses filleuls la situation et les démarches à effectuer. Le père avait un titre de séjour et un emploi depuis 1999, et sa femme l'a rejoint sans pouvoir cependant bénéficier du regroupement familial. Les enfants, nés ici, devraient pouvoir à 16 ans choisir la nationalité française. Mais le père a vu le renouvellement de son titre refusé dans un premier temps, et a donc perdu son emploi en mai dernier. On l'a à nouveau convoqué pour lui annoncer que son dossier n'était en fait pas encore passé en commission.

« Face à cette lenteur, j'ai réalisé à quel point leur situation peut devenir inextricable : ils peuvent rester tant que la décision définitive n'est pas prise, mais pas travailler ni bénéficier d'allocations. On fait quoi dans ces cas-là : on emprunte de l'argent, on travaille au noir ou on vole ? » Elle l'assiste dans ses démarches de demande de logement social, d'aide financière et bien sûr à la Préfecture. « L'accompagnement est vraiment très important pour eux, car ils vivent dans la crainte des administrations dont ils ne comprennent pas le fonctionnement, et aussi, bien sûr, dans la crainte d'être trop repérés par les services de la préfecture. Soutenus par un parrain ou une association, ils ont plus de poids, à l'évidence ».

Zabou s'inquiète pour son filleul car, conclut-elle, « les décisions prises au cas par cas ne sont pas objectives, elles dépendent plus d'un contexte local, des tendances du moment et de l'appréciation personnelle du juge que de l'application d'une loi ».

ClR

Date de création : 17/11/2007 @ 17:20
Dernière modification : 27/02/2008 @ 19:06
Page lue 3340 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand
04 73 91 34 16
fax : 04 73 91 03 24

Courriel du journal
Courriel de l'association
Abonnement au journal
Version mobile
Recherche



Visites

 1024029 visiteurs

 5 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 14 membres


Connectés :

( personne )
^ Haut ^