Pascale Leleu


« Maintenant, on se débrouille tout seuls »



En 1993, Pascale Leleu reprend, à la suite de ses parents, une exploitation de 145 hectares à Dauzat sur Vodable, près de la Tour d'Auvergne, avec 40 vaches (salers et aubrac) et environ 300 moutons. Avec son conjoint, elle décide assez rapidement d'augmenter son cheptel bovin de 10 à 15 bêtes supplémentaires. Les premiers accrocs commencent. « On avait l'accord du Crédit agricole pour un prêt, et on a donc fait l'acquisition des bêtes. Mais après l'arrivée des vaches, la banque a refusé de payer », affirme Pascale. Ensuite les problèmes s'accumulent : « Dans les années suivantes, poursuit-elle, on a connu la sécheresse, la vache folle et pour couronner le tout, la fièvre clamidiose. À cette occasion, on a perdu environ 150 moutons. » Résultat des courses : en 1997, l'exploitation est déclarée en redressement au Tribunal d'Instance. Un échéancier est mis en place sur sept ans.

Comment vit-on cette situation ? Pascale se souvient : « Toutes les portes se ferment. On n'avait plus d'acheteur. On en a finalement trouvé un. Les autres, ils viennent pas, Dom'agri etc. Et les agriculteurs du coin… Plus vous êtes dans la merde, plus ils vous enfoncent et cherchent à racheter ce qu'ils peuvent. » Et Pascale de rajouter, le regard têtu et la mâchoire serrée : « De toute façon, nous, on a jamais voulu vendre et on vendra pas. » Au moment le plus difficile, le couple obtient le RMI pendant un temps, mais refuse de le demander à nouveau : « On est considéré par la banque comme agriculteur en difficulté pendant trois ans. Même si on y avait droit, on ne le redemanderait pas. Sinon, on n’a pas droit aux emprunts. »

Parmi les sujets qui fâchent Pascale, les coopératives : « Les groupements, c'est bien beau. Coopadôme et les autres, il faut leur acheter les fournitures et eux ils achètent les bêtes presque rien. Maintenant, on se débrouille tout seuls. » Aujourd'hui, Pascale est optimiste, pour deux raisons principales : « Les cours vont mieux et on a payé ce qu'on devait », clame-t-elle.

O.M.

Date de création : 03/12/2006 @ 19:46
Dernière modification : 25/02/2007 @ 18:45
Page lue 3173 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand
04 73 91 34 16
fax : 04 73 91 03 24

Courriel du journal
Courriel de l'association
Abonnement au journal
Version mobile
Recherche



Visites

 1015554 visiteurs

 8 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 14 membres


Connectés :

( personne )
^ Haut ^