Les mirettes au pays des merveilles… de l’animation
Marie Paccou, jeune réalisatrice de films d’animation, nous montre comment concilier l’Auvergne et sa profession artistique.

« Le cinéma d’animation m’intéresse par son côté magique. Tu peux raconter des histoires, entrer dans l’esprit des spectateurs et leur procurer des émotions fortes. » Voici comment Marie Paccou, originaire de Montpellier, vous plonge dans son univers peuplé de personnages imaginaires, d’histoires intimes et poétiques.
Sa passion pour le cinéma d’animation se révèle à seize ans grâce à deux événements : le festival de Baillargues1 et la diffusion du film de Frédéric Back, tiré d’une nouvelle de Jean Giono, L’Homme qui plantait des arbres. Mais au fait, c’est quoi le cinéma d’animation ? « C’est donner l’impression du mouvement en prenant, image par image, des choses immobiles », explique Marie. Grâce à une caméra spéciale appelée “banc-titre”, elle photographie chaque dessin sur une pellicule de cinéma. Mais il n’y pas que le dessin. Son prochain film se fera sur ordinateur, avec l’aide d’Artepict, une société clermontoise.
« Cinématographiquement parlant, l’animation offre une grande liberté dans le choix des supports et la mise en scène des histoires. Même s’il y a des contraintes, je n’ai pas besoin de financer des effets spéciaux ! » C’est pourquoi Marie laisse courir son imagination, déborde les limites de la réalité et s’abandonne à l’univers du conte. Le sens passe par les images, comme des métaphores graphiques, et procure au spectateur un sentiment de poésie visuelle.

L’Auvergne pas si perdue

Chaque court métrage d’animation demande un travail de longue haleine. Pour Marie Paccou, un film de cinq minutes signifie deux ans de labeur. Cette période comprend la conception, la recherche de financements (en partie attribués par le CNC2), la création graphique, le travail en labo, l’intervention de comédiens (voix off), de musiciens… De plus, habiter le Puy-de-Dôme ne facilite pas les démarches car la plupart des services sont disponibles en région parisienne. Mais le charme du petit village fortifié de La Sauvetat, où elle vit avec un mari et deux enfants, oriente Marie, aidée de Joan Da Silva et de Jérôme Rouchon, vers le développement d’une association locale appelée “La maison aux mille images3”, qui existe déjà mais dont les activités restent à définir. L’objectif est de regrouper les réalisateurs et futurs réalisateurs « qui trouveront le matériel nécessaire à la création de leur film, pourront assister à des réunions et recevoir des avis extérieurs au sujet de leur projet ». Il est également prévu d’organiser des projections publiques régulières, de créer un réseau entre les artistes, les spectateurs, et enfin, d’ouvrir des ateliers pour les enfants. « L’idée est de promouvoir le cinéma d’animation dans la région et d’attirer les réalisateurs. » Marie oppose à la qualité des services des autres villes des arguments auvergnats infaillibles, comme « le calme, la beauté du paysage et la beauté des locaux, situés dans la partie fortifiée du village ». Ceux-ci seront loués auprès de l’association “Les Amis de la Commanderie”, qui se charge actuellement de leur restauration. Même s’il faut attendre la fin des travaux, prévus d’ici trois ans, cela ne semble pas ébranler Marie Paccou, bien décidée à réaliser ce projet.
R.M.P.
1. Festival d’animation près de Montpellier
2. Centre national cinématographique, Paris.
3. Vous pourrez consulter prochainement le site à l’adresse www.milleimages.org. Les films de Marie Paccou sont visibles au centre de doc’ de La Jetée, 6, place Michel-de-l’Hospital à Clermont.

Date de création : 26/11/2003 @ 15:51
Dernière modification : 30/01/2005 @ 21:31
Page lue 3989 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand
04 73 91 34 16
fax : 04 73 91 03 24

Courriel du journal
Courriel de l'association
Abonnement au journal
Version mobile
Recherche



Visites

 1014987 visiteurs

 5 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 14 membres


Connectés :

( personne )
^ Haut ^