Guédelon, un chantier médiéval

Un château à remonter dans le temps

Dans une clairière de l'Yonne, des blocs bruts s'amoncellent autour d'échafaudages derrière lesquels s'érige la base des fortifications. Ici, on édifie un château médiéval comme au XIIIe siècle.

Le chantier est né de la découverte par Michel Guyot, fanatique du Moyen âge et sauveur du voisin château de Saint-Fargeau, d’une carrière dans la forêt. Exactement située sur une étroite bande de grès ferrugineux, elle fournit les principales matières premières : bois, terre, pierre, eau et sable.
Tout s’y construit dans les règles de l’art de 1230, période fondatrice pour l’habitat selon les canons architecturaux établis sous Philippe Auguste. Autour du chantier, sont installés les différents ateliers : taille de pierres, corderie, forge… (voir portraits) où les techniques de l’époque sont mises en œuvre afin d’en comprendre tous les aspects sur le terrain. Selon Florian Renucci, maître d’œuvre en charge de la direction du chantier, « il répond à une volonté pédagogique moderne, issue de l’archéologie expérimentale des années 1980-90, de donner à voir le patrimoine en train de se faire, loin des préoccupations anecdotiques qui brouillent le regard porté sur les châteaux. Ici, on donne la parole à ceux qui le fabriquent. C’est avant tout les savoir-faire qui sont exposés aux visiteurs, ainsi que des clefs de lecture qui pourront leur être utiles face à un château de la Loire, par exemple. » La réalisation du château n’est pas une fin en soi, d’ailleurs aucun châtelain n’est dans l’attente d’une nouvelle demeure !

guedelon1.jpg

Le chantier a démarré avec des artisans formés qui ont transmis sur le terrain leurs savoirs à des novices en réveillant de nombreuses vocations. Beaucoup d’entre eux étaient alors en contrat d’insertion, or la volonté était de pérenniser ces emplois. Et Florian de s’exclamer : « Nous avons remporté avec eux le défi Guédelon ! »
Depuis l’an 2000, tout le chantier est autofinancé grâce aux visiteurs. « D’ailleurs, commente-t-il, c’était la condition pour qu’il puisse continuer. » Et il n’est pas près de s’arrêter… On rêve déjà, auprès du château, de l’édification d’un village ou même d’une cathédrale.
C.L.R.



Association Les amis du chantier (propriétaire du site) et Guédelon Chantier médiéval (société exploitante), 89520 Treigny, tél. 03 86 45 66 66, sites web : www.guedelon.fr et www.amisduchantiermedieval.com. Ouvert de mars à novembre sauf le mercredi, et tous les jours en juillet-août de 10 h à 18 h (19 h l'été). Tarif : adultes 9 € / enfants 7 €.

Date de création : 18/06/2006 @ 21:37
Dernière modification : 26/03/2007 @ 17:25
Page lue 3131 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand
04 73 91 34 16
fax : 04 73 91 03 24

Courriel du journal
Courriel de l'association
Abonnement au journal
Version mobile
Recherche



Visites

 1014955 visiteurs

 5 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 14 membres


Connectés :

( personne )
^ Haut ^