Des jeunes et des colloques
Le colloque national du 2 et 3 juin 2003 sur « la pratique d’accueil des jeunes : une jeunesse en souffrance, place et rôle des adultes » a permis aux bénévoles et aux professionnels de l’insertion de confronter leurs expériences à propos de l’exclusion des jeunes. Des sujets tels que le chômage, le logement, la famille, la santé, les pratiques d’accueil… ont pu être abordés.
Les accueillants sont souvent confrontés au manque de désir chez des jeunes, désespérés au point qu’ils « n’imaginent même plus sortir de leurs galères et retrouver une place dans la société » avance Christian Breuille1. D’après Patrice Sauvage2, les jeunes connaissent aujourd’hui des problèmes liés à la famille, à l’école, à l’origine sociale. Certains développent des pathologies mentales, résultant de contextes familiaux et sociaux économiques globaux, les conduisant parfois à la toxicomanie. « Mais il ne faut pas que l’individu endosse seul la responsabilité de ces problèmes », car la société aussi est responsable : son individualisme fait régner une rude compétition et accorde peu de répit au jeune, obligé de surmonter ses faiblesses.
Malgré le jeunisme dont fait preuve notre société, « il y a un manque de considération des jeunes en difficulté qui influence le manque d’adaptation des organismes et des programmes » critique Patrice Sauvage, qui propose de réorganiser l’aide à partir des qualités des jeunes, en valorisant leur parcours, même sinueux, au lieu de fonctionner sur leurs faiblesses. Avant gardiste, il pense à la possibilité d’accorder une sécurité financière au jeune qui se réinsère, peut être par un versement de salaire. En ce qui concerne le logement Patrick Doutreligne3 propose « le logement pour tous », afin de casser le cercle vicieux « pas d’emploi-pas de logement » 4. Si un jeune, à la rue, obtient un emploi, il lui est pratiquement impossible de le conserver : dormir sur le pavé ne repose pas et les répercussions au travail sont immédiates.
R.M.P.

1. Accueillant au Point-jeune de La Rochelle.
2. Directeur de la mission régionale d’information sur l’exclusion en Rhône-Alpes.
3. Adjoint au délégué général de la fondation Abbé Pierre.
4. 40 000 nouveaux logements sociaux sont construits chaque année alors qu’il en faudrait 80 000 pour couvrir les besoins.

Date de création : 26/11/2003 @ 15:48
Dernière modification : 30/01/2005 @ 21:27
Page lue 3426 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand
04 73 91 34 16
fax : 04 73 91 03 24

Courriel du journal
Courriel de l'association
Abonnement au journal
Version mobile
Recherche



Visites

 1014987 visiteurs

 5 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 14 membres


Connectés :

( personne )
^ Haut ^