À Thiers, mi-juillet, pamparinons !

La musique adoucit les mœurs, surtout quelques jours après les phases finales de la coupe du monde de foot : du 14 au 16 juillet se déroulera à Thiers la 9e édition de La Pamparina, festival gratuit de musique de rue et de découverte. Cette année, la famille des cordes est à l’honneur.

Qu’elles soient frappées, pincées ou frottées, les cordes sont le thème fédérateur de la soixantaine de groupes très éclectiques qui se produiront tout au long du week-end, lors de 120 concerts », résume Éric Vece, programmateur de la manifestation depuis cinq ans. Comme chaque année, il a concocté un mélange de styles et d’horizons géographiques, à l’image de la soirée d’ouverture sur la grande scène, place Saint-Genès, le vendredi 14 juillet : un one man show musical “breton et hilarant” avec Le One Men-hir show, du swing manouche à tendance rock acoustique avec Poum Tchak, et de la musique guinéenne métissée de jazz, électro et reggae avec Ba Cissoko. Jaqui Max, le régisseur général, souligne que
« l’ esprit de La Pamparina est de rassembler un public large par la découverte d’un instrument ou d’une famille d’instruments dans toutes ses dimensions, et non pas par la programmation de têtes d’affiche ».

pampa.jpg

Imaginer sa ville différemment


Pari réussi puisqu’en neuf ans la fréquentation n’a cessé d’augmenter, pour atteindre 50 000 personnes en trois jours. « Pourtant nous ne nous sentons pas vraiment reconnus par les institutions, car la seule ville de Thiers finance 95 % du festival. Nous souhaiterions plus de partenariats pour une manifestation gratuite de cette ampleur », regrette-t-il.
Durant ces trois jours, c’est le branle-bas de combat dans toute la ville, où vingt-huit lieux seront dévolus aux festivités : concerts, accueil, expos, sensibilisation d’associations, restauration…
Partie d’une simple fête remplaçant celle des Couteliers, La Pamparina a été si bien conçue que, enrichie d’année en année, « elle est devenue un véritable “produit” permettant d’imaginer sa ville différemment », raconte Roland Bréand qui s’occupe de la mise en espace du festival depuis sa création. « Tous les acteurs d’une cité peuvent être impliqués sur une telle manifestation : les commerces de Thiers sont fortement redynamisés par ces trois jours, et les chantiers d’insertion locaux participent à la préparation de la Pamparina en réalisant accessoires et costumes. Sans oublier l’investissement d’une centaine de personnes bénévoles sans qui la fête ne serait pas la même. »
« Au-delà de l’aspect culturel, on peut embarquer des gens, même en rupture. On a besoin de projets qui réunissent le plus possible, même s’il est difficile de répondre à toutes les demandes. » Un événement qui, pour Roland, peut aider à faire découvrir Thiers, « une ville unique par son patrimoine architectural et ses habitants », au-delà de son aura ténébreuse.
L.P.



Programmation et renseignements :
Ville de Thiers, tél. 04 73 80 88 80,
site Internet : www.ville-thiers.fr

Date de création : 18/06/2006 @ 19:02
Dernière modification : 04/12/2006 @ 22:11
Page lue 2867 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand
04 73 91 34 16
fax : 04 73 91 03 24

Courriel du journal
Courriel de l'association
Abonnement au journal
Version mobile
Recherche



Visites

 1044329 visiteurs

 4 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 14 membres


Connectés :

( personne )
^ Haut ^