FASILD

Le français moins étranger


fle.jpgPour que l'intégration des populations d'origine étrangère s'effectue sans heurt,il faut “combiner les actions sur ce public et sur la société d'accueil” : telle est la leçon tirée par le FASILD1 de l'histoire moderne de l'immigration.

Dans le paysage institutionnel, le FASILD a évolué parallèlement au contexte national afin de gérer les difficultés non plus seulement des nouveaux arrivants, mais aussi des générations issues de l'immigration. Il soutient en particulier l'apprentissage du français langue étrangère, dit FLE, en finançant les bilans et actions linguistiques selon certains critères (âge, durée de résidence en France…) et sélectionne leurs prestataires par appel d'offres chaque année.

La mise en place progressive de Contrat d'accueil et d'intégration « a modifié la définition des publics et permis une meilleure lisibilité de la situation car on suit les gens plus longtemps », explique Haciba Chaïb, directrice régionale du FASILD. « Or tout va de nouveau être chamboulé, avec la possible disparition du FASILD. » Car le projet de loi “pour l’égalité des chances” de janvier 2006, élaboré à la hâte suite à la “crise des banlieues”, prévoit un recadrage des institutions s'occupant des quartiers, avec la création de l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances. A celle-ci seraient notamment transférées les missions du FASILD, à l'exception de l'accueil des nouveaux immigrants, confiées à l'ANAEM (Agence nationale de l'accueil des étrangers et des migrations).

« À 80 %, nous finançons des actions en contrat de ville ; mais en dehors de ce cadre, nous restons attentifs en créant si nécessaire des sites en zone rurale ! », affirme la directrice auvergnate. Elle redoute la disparition de tous les dispositifs élaborés avec les associations et les chercheurs grâce au regard particulier porté sur les besoins locaux, au risque de n'avoir plus que de rigides dispositifs “clés en main”.


C.L.R.



1. Créé en 1958 pour l'aide sociale aux populations d’Algérie, le FAS a élargi son public dès les années soixante à l'ensemble des étrangers avant d'être rebaptisé en 2001 FASILD (Fonds d’action et de soutien pour l’intégration et la lutte contre les discriminations), en même temps qu'était redéfini son champ d’action.


- FASILD Auvergne, 35, rue Blatin, 63057 Clermont-Ferrand cedex 01, tél. 04 73 91 16 34 ; Internet : http://www.fasild.fr

Date de création : 05/04/2006 @ 22:13
Dernière modification : 26/06/2006 @ 18:03
Page lue 3222 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand
04 73 91 34 16
fax : 04 73 91 03 24

Courriel du journal
Courriel de l'association
Abonnement au journal
Version mobile
Recherche



Visites

 1015739 visiteurs

 4 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 14 membres


Connectés :

( personne )
^ Haut ^