Billet Solidarité

Chère Auvergne pas chère



Régulièrement, les élus de la région étaient sollicités pour mettre en place un système de gratuité des transports pour les personnes à faibles revenus. Une réponse a été donnée par le Conseil régional, depuis le 1er octobre dernier, avec le lancement des “billets Solidarité”1. Cette carte permet une réduction de 75 % des tarifs sur le réseau TER Auvergne (sauf les trains Corail Téoz), pour un nombre illimité de voyages pendant un an. Vous pouvez en faire la demande si vous résidez dans la région et entrez dans l’une des catégories suivantes :
  • Demandeur d’emploi inscrit à l’ANPE, indemnisé à moins de 80 % du SMIC ou sans droits et non imposable.
  • Moins de 26 ans en parcours d’insertion, suivi par le réseau des missions locales-PAIO.
  • Bénéficiaire du RMI, de l’AAH, ou de l’API.
  • Bénéficiaire de la CMU complémentaire.
  • Salarié à temps partiel (y compris les emplois aidés) rémunéré à moins de 80 % du SMIC, non imposable et inscrit à l’ANPE.
La SNCF a été mandatée par le Conseil régional pour mettre en place et suivre de A à Z le dispositif, en dialogue étroit avec les élus, l’ANPE et les missions locales. Ensemble, ils ont défini les profils des bénéficiaires potentiels, estimés à 170 000 en Auvergne, et se chargent maintenant de relayer l’information sur le terrain. Ainsi, des formulaires de demande, très simples à remplir, sont disponibles dans les gares SNCF, les agences ANPE et les missions locales. Ils doivent être renvoyés, accompagnés des justificatifs requis et d’une photo d’identité. Si le dossier est complet, la carte vous est retournée par courrier sous quinze jours (elle se présente sous un format passe-partout, identique aux autres cartes de réduction de la SNCF).
ptitrain.jpg

« Le billet Solidarité s’adresse à un public plutôt large, et ne se limite pas aux trajets liés à la recherche d’emplois ; il peut être un véritable outil d’amélioration du quotidien », souligne Alexandra Billault, chargée d’étude marketing et tarification de ce “produit” pour la SNCF. Il semble combler un vide régional important en matière d’aide à la mobilité. Ses débuts sont d’ailleurs prometteurs puisqu’en deux mois, on a enregistré 930 cartes établies (et seulement 3 % des demandes non éligibles) et presque 2 000 voyages effectués.

L.P.& S.D.


1. Financement du Conseil régional de 200 000 e pour la mise en place du projet.

Date de création : 25/01/2006 @ 15:56
Dernière modification : 06/04/2006 @ 20:47
Page lue 787 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand
04 73 91 34 16
fax : 04 73 91 03 24

Courriel du journal
Courriel de l'association
Abonnement au journal
Version mobile
Recherche



Visites

 1044375 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 14 membres


Connectés :

( personne )
^ Haut ^