La création, une raison de vivre
Maxime Tauban, graphiste sampler

La création, une raison de vivre

Maxime Tauban s’est investi dans l’art dès l’âge de 17 ans. À l’époque, il s’agissait d’une passion pour la peinture, mal comprise : « Mes parents m’ont fortement découragé de rentrer aux Beaux-Arts, et moi-même j’étais un peu hésitant. Après c’était trop tard, je m’étais engagé dans une autre voie ». Comme il faut bien gagner sa vie, l’artiste en herbe suit des études d’animateur et de commercial, tout en gardant un œil sur les arts graphiques.


« La création artistique est ma raison de vivre. Je n’ai pas suivi de formation, mais ça m’a permis de beaucoup expérimenter et de trouver mon propre style. J’ai commencé par la peinture, puis je me suis investi à fond dans la photo, et, plus récemment, je me suis approprié l’ordinateur. Aujourd’hui, je fais du sampling
graphique, une technique qui mélange photo, peinture et infographie, sur le même principe que le mixage du son. Ça me permet aussi de faire des tirages de type lithographie et de les vendre à un prix raisonnable, autour de 50 €. »


Actuellement Maxime ne vit pas de son art. Inscrit comme demandeur d’emploi, il exerce différents petits boulots d’animation et de formation, toujours dans un contexte artistique. La vente de toiles reste marginale. « Je me suis fixé un objectif : obtenir le statut d’artiste professionnel et vivre exclusivement de cette activité. Pour cela, il faut que je me fasse connaître davantage et que je multiplie les démarches auprès des salles d’expo. Quand on est dans ma situation, on est son propre agent. Ça demande un travail énorme, on n’a plus de loisirs. »


Travail sur les visuels d’un groupe d’électro, présidence du collectif Articrafti, expositions sur l’agglomération clermontoise, réalisation de sculptures à adopter (les ziquicks)… Tous les moyens sont bons pour se faire connaître, d’abord localement, puis dans différentes villes de France, et au final, décrocher le statut d’affilié à la Maison des artistes.

Voilà dix ans que Maxime se bat pour se faire une place au soleil, et il reste réaliste : « Je me suis fixé un but à atteindre et un délai. Si ça ne marche pas, je laisserai tomber et je chercherai un travail plus sérieux. Enfin, c’est ce que je dis maintenant, on en reparlera dans dix ans ! »

dessin-tauban.jpg
G.T. & S.D.

Courriel : maxenvrac@yahoo.fr

Date de création : 03/04/2005 @ 15:50
Dernière modification : 17/12/2005 @ 19:28
Page lue 2758 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand
04 73 91 34 16
fax : 04 73 91 03 24

Courriel du journal
Courriel de l'association
Abonnement au journal
Version mobile
Recherche



Visites

 1034773 visiteurs

 3 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 14 membres


Connectés :

( personne )
^ Haut ^