Théâtre : toujours et encore, Etc... Art

Théâtre : toujours et encore, Etc... Art


Etc… Art fait partie du paysage culturel clermontois depuis déjà quinze ans. Philippe, l’un des trois fondateurs de l’association, explique le parcours et le fonctionnement de cette modeste troupe de théâtre qui résiste. « Au départ nous faisions juste de la formation aux arts du cirque dans les écoles. En 1992, nous avons élargi aux arts plastiques et au théâtre, lorsque nous avons pu récupérer un lieu de travail et de spectacle rue de l’Oradou. » Les trois intervenants, alors au RMI ou en CES, parviennent cependant à investir dans du matériel pour l’association. Petit à petit, ils abandonnent la formation pour la création de spectacles, ce qui leur permet d’obtenir le statut d’intermittent à partir de 1995.


La troupe comprend maintenant un noyau de quatre comédiens (trois autres se greffent parfois, selon les spectacles), et tourne actuellement trois spectacles1 vendus entre 2 000 et 4 000 € ou au nombre d’entrées pour les formules dans les bars. En général tous les participants à une représentation touchent un cachet identique, souvent le minimum légal, soit l’équivalent de douze heures de travail au SMIC horaire (environ 92 € brut et 74 net). Cependant le fonctionnement d’une petite compagnie nécessite souvent la polyvalence de ses membres, et il faut non seulement créer et jouer, mais aussi faire les dossiers, démarcher, aller acheter du matériel, fabriquer les décors, etc. : « C’est là que commence le grand jeu de “qui touche combien en fonction de quel travail” », plaisante Philippe.


Depuis quatre ans, la troupe bénéficie de subventions : environ 15 000 e par an2. Cela permet, pendant les deux mois de travail sur le plateau que nécessite une nouvelle création (en général une par an), de payer les gens qui y participent et d’investir dans les décors. Les nouveaux locaux3, situés non loin de la place des Carmes, sont également prêtés par la mairie, mais ils ne sont hélas pas aménageables pour y recevoir du public (reste le bon vieux chapiteau dehors…).
Cependant, Philippe a l’impression que globalement, en France, il y a de moins en moins d’argent pour la culture,et craint que depuis la réforme du statut d’intermittent, « beaucoup de professionnels ayant un réel savoir faire quittent le métier, et s’orientent vers des boulots plus sûrs. Les cultures locales et leur diversité risquent d’en pâtir ».


L.P.


1. Chez Pierrot, L’Empreinte de l’ange et Pauvres mais fiers.
2. Environ 8 000 e de la Ville, 4 000 € de la Région et 3 000 € du Département.
3. Ce lieu de travail est ouvert à tous, pour se renseigner : Contact :
Etc… Art
10, rue de Bien-Assis
63000 Clermont-Fd
Tél. 04 73 92 55 31

Date de création : 03/04/2005 @ 14:48
Dernière modification : 17/12/2005 @ 19:23
Page lue 2746 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand
04 73 91 34 16
fax : 04 73 91 03 24

Courriel du journal
Courriel de l'association
Abonnement au journal
Version mobile
Recherche



Visites

 1024001 visiteurs

 5 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 14 membres


Connectés :

( personne )
^ Haut ^