À l’école de la deuxième chance

Allier À l’école de la deuxième chance


À Avermes, au nord de Moulins, se trouve un centre d’apprentissage pas comme les autres. Situé dans un ancien couvent, l’IFI 03(1) présente un curieux mélange d’architecture, mi-usine, mi-manoir. Il abrite les locaux de l’école de la deuxième chance, E2C(2), créée en avril 2003.


ecc1.jpg


Les E2C sont issues d’un projet européen, lancé par Édith Cresson. Il s’agit de proposer aux jeunes en difficulté la possibilité de se remettre à niveau et de bénéficier d’un enseignement résolument différent. L’E2C de Moulins, initiée par le Conseil général de l’Allier, est la septième école de ce type sur le territoire français, et elle accueille actuellement une trentaine de jeunes de 18 à 30 ans, tous déscolarisés et issus de milieux défavorisés. Il n’y a pas de pré-requis pour rentrer à l’E2C, sinon la volonté de s’en sortir.


Les stagiaires reçoivent des cours de remise à niveau (maths, français), d’informatique (bureautique, Internet) et surtout la possibilité d’effectuer de nombreuses incursions en entreprise (pas moins de six) afin de mettre en place un projet professionnel.


“ L’E2C est un tremplin, une étape de leur parcours ”, explique Camille Saulce, formatrice référente. “ Elle permet aux élèves d’acquérir suffisamment de compétences pour réaliser leur projet professionnel, parfois en intégrant un centre de formation. Les enseignements sont personnalisés et adaptés à chaque démarche. On essaye de favoriser tous les objectifs, sans décourager les stagiaires, ni les nourrir d’illusions. Tout est possible mais pas à court terme. Ils se rendent compte eux-mêmes s’ils n’ont pas le niveau, car ils ont la possibilité d’“essayer” leur projet professionnel en entreprise. À la sortie de l’école, le but n’est pas d’avoir un diplôme ou un travail, mais bien un dossier solide et une vraie motivation. On travaille sur le long terme, d’ailleurs les stagiaires sont suivis durant quatorze mois après la sortie de l’école. ”


Camille Saulce, dans son rôle de “formatrice relais”, est en contact avec les entreprises, les partenaires sociaux et les familles. Elle suit avec grande attention le parcours de ses élèves et les soutient en cas de coup dur. Parfois elle doit faire preuve d’un peu de fermeté pour traquer l’absentéisme et motiver ses troupes, quelquefois réticentes à intégrer le monde de l’entreprise. Les abandons sont rares, et surtout dus aux difficultés de déplacement des jeunes éloignés géographiquement.


2echance.jpg


Sport et culture


Les enseignements de l’E2C comportent aussi une formation à la vie sociale et professionnelle, par des visites dans les administrations et une multitude de cas pratiques. La participation à des actions citoyennes (Telethon, restos du cœur, APF) est vivement encouragée car elle permet d’utiliser des compétences de gestion et d’organisation. Le site internet de l’E2C sera aussi conçu par les élèves.


La culture et l’art font également partie du cursus : “ On essaye de leur apporter des choses auxquelles ils n’ont pas eu accès ”, explique Bruno Millien, formateur socioculturel. “ Ça passe par des visites au musée, des concerts, des spectacles, afin de les éveiller à l’art. Ils ont des cours d’expression artistique, à base de fresques et de tags. D’ailleurs, ils vont décorer tous les murs de l’E2C ! Il y a également des cours de théâtre et de communication avec une psychologue, qui leur propose des jeux de rôle et des mises en situation, afin de les préparer au monde de l’entreprise. Le sport a également sa place, avec des séances de remise en forme et des activités de plein air, comme des randonnées et du VTT ”.


Décidément, rien n’est laissé au hasard pour permettre aux stagiaires de s’exprimer et de s’épanouir. L’idée est de les guider vers l’insertion professionnelle, tout en les menant vers l’autonomie. L’E2C travaille en partenariat avec les Missions locales, les ANPE et le réseau Ohé Prométhée(3), sans oublier de nombreuses entreprises et associations susceptibles d’accueillir des stagiaires. L’IFI 03 est également un partenaire de poids et il y a beaucoup de collaboration entre apprentis et stagiaires de l’E2C. À la sortie, ces derniers vont suivre une vraie formation et, pour certains, intégrer le monde du travail à l’issu de leur stage en entreprise.


La recette marche si bien que l’E2C de l’Allier compte ouvrir d’autres antennes, à Montluçon et Vichy. On dit que le système pourrait également trouver sa place sur notre département…


G.T.


1 - IFI 03 (Institut interprofessionnel de l’Allier) 11, route de Paris 03000 Avermes. Tél. 04 70 35 13 50.
2 - E2C (École de la deuxième chance), tél. 04 70 20 54 71.
3 - Ohé Prométhée : réseau de 24 associations sur 23 départements agissant en faveur de l’insertion professionnelle des personnes handicapées - Trois sites en Allier (Moulins, Montluçon et Vichy).


Date de création : 21/12/2004 @ 23:40
Dernière modification : 10/07/2005 @ 17:25
Page lue 6378 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand
04 73 91 34 16
fax : 04 73 91 03 24

Courriel du journal
Courriel de l'association
Abonnement au journal
Version mobile
Recherche



Visites

 1034962 visiteurs

 3 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 14 membres


Connectés :

( personne )
^ Haut ^