Des compétences au service des patrons

Le Puy de dôme compte 7 cabinets de recrutement centralisés à Clermont-Ferrand. Les entreprises font appel à eux pour trouver leur futur employé.
Même si c'est le patron qui prend la décision finale, l'agence est responsable de l’intégration de la personne “Se tromper, c’est faire des malheureux, engendrer des conflits... On n’a pas le droit à l’erreur. On est payé au prorata et si la personne ne convient pas, on recommence tout, sans frais supplémentaires”, explique Marc Andrieux directeur de l’agence du même nom.
Un cabinet facture de 3 800 à 5300 euros, voire plus, par mission. Et pour satisfaire son client, l’agence doit bien connaître la politique, le personnel et le fonctionnement de l’entreprise. Un portrait robot du futur employé est dessiné sous forme de ligne de compétences et de traits psychologiques.


200 CV par semaine


"Parfois l’employeur cherche le mouton à cinq pattes : jeune, diplômé, avec de l’expérience etc… bref, un spécimen rare... De plus, nous ne tenons pas compte de certains critères: si on nous demande des hommes et que nous estimons qu’une femme est compétente pour le poste, on la propose de fait”, soutient M. Pasquet consultant à l’agence Projective.
Les cabinets passent des annonces dans les journaux pour les postes à pourvoir et reçoivent en réponse chaque semaine entre100 à 200 CV (d’où l’importance de bien le rédiger).
Les personnes retenues passent l'étape suivante : “ on fait passer plusieurs entretiens avec nos consultants avant de retenir une dizaine de personnes”, dit Mme Costa du cabinet R&H. Une autre étape de tests permet d'évaluer les compétences professionnelles. "On recrute des capacités pas des têtes... On reste le plus objectif possible. On ne cherche pas à piéger les candidats. Les tests sont clairs et adaptés au poste" affirme M. Andrieux.
Mais que veulent les patrons à travers tout ça ? Selon M. Pasquet, “Ils cherchent des personnes opérationnelles ou qui le seront le plus rapidement possible. Le patron doit avant tout s’assurer de la bonne marche de son entreprise et être convaincu, ou presque, d’avoir pris la bonne personne même si “On n’est jamais sûr à 100 % de l’avoir trouver”, avoue Mme Costa.
Et si le patron hésite entre plusieurs candidats, “on lui conseille de s’imaginer l’ambiance au travail avec ces personnes... et de choisir celle qui pour lui s’harmoniserait le mieux... C’est comme si on dessinait un tableau impressionniste dans lequel on cherche des personnages qui vont cadrer dans l’ensemble”, explique M. Andrieux.


S.De.


secretaire.gif


Date de création : 13/10/2004 @ 16:05
Dernière modification : 30/01/2005 @ 18:11
Page lue 3179 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand
04 73 91 34 16
fax : 04 73 91 03 24

Courriel du journal
Courriel de l'association
Abonnement au journal
Version mobile
Recherche



Visites

 1014987 visiteurs

 5 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 14 membres


Connectés :

( personne )
^ Haut ^