Une étude sur la mobilité

L'isolement géographique, associé aux problèmes de transport, renforce les difficultés des plus démunis. Ce constat douloureux a généré une enquête réalisée conjointement par les circonscriptions d'action médico-sociales de Cournon et Sud Limagne et les missions locales pour l'emploi, et supervisée par Annie Pasquet, chef de projet insertion au Conseil général.


L'enquête a débuté en décembre 2002 et concernait les bénéficiaires du RMI et les jeunes suivis par les missions locales, soit en tout 2700 personnes. Le premier volet de cette étude a consisté en un questionnaire envoyé à tous les publics concernés, dans le but de pointer les différents problèmes rencontrés (possibilité d'utiliser les transports publics, possession d'un véhicule, du permis...). Ce volet quantitatif a donné lieu à 848 réponses.


Le deuxième volet a consisté en un autre questionnaire, proposé par les assistantes sociales de secteur s à 240 personnes au cours d'entretiens personnalisés. Il s'agissait d'évaluer les difficultés de chacun et d'obtenir des informations plus précises et plus détaillées sur les problèmes de mobilité.


Pour finir, l'étude a porté sur un inventaire de l'existant en matière de transport et sur les actions réalisées dans d'autres départements, afin de fournir des pistes de réflexion.


Quelques éléments se dégagent de cette étude. Tout d'abord l'importance de la voiture personnelle et la grande solidarité qui existe entre personnes en difficulté (transports amicaux, prêts de véhicule).


Ce constat va de pair avec celui de l'insuffisance des transports publics, notamment en terme géographique : toutes les lignes passent par Clermont, au détriment des lignes transversales. Par ailleurs, certaines communes ne sont pas desservies du tout (exemple Corent) et certains horaires ne permettent pas de voyager en soirée. Ce n'est pas un hasard si 58 % des personnes interrogées sont insatisfaites des transports publics et si 76 % souhaitent une amélioration du réseau.


Il faut aussi souligner que sur 41 % de personnes qui ont un permis, 20 % ne conduisent jamais, faute de véhicule. En effet, la possession d'un véhicule s'accompagne de dépenses multiples : assurance, entretien, essence...


Une fois le diagnostic réalisé, le Conseil général devrait s'associer aux acteurs du transport public pour résoudre un certain nombre de problèmes, et pourquoi pas, étendre ces actions à tout le département.


L'étude en est au stade du décorticage, les propositions concrètes seront formulées prochainement. La suite au prochain numéro...


Date de création : 27/06/2004 @ 17:54
Dernière modification : 27/06/2004 @ 17:54
Page lue 3119 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand
04 73 91 34 16
fax : 04 73 91 03 24

Courriel du journal
Courriel de l'association
Abonnement au journal
Version mobile
Recherche



Visites

 1014954 visiteurs

 5 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 14 membres


Connectés :

( personne )
^ Haut ^