La route des SEL : le goût de la vie

Difficile de s’offrir une location quand on n’a pas les moyens – ou un cousin qui vous prête sa villa en bord de mer… Il existe une solution méconnue, basée sur une alternative économique: la route des SEL.


Le SEL (système d’échanges local) est un réseau économique basé sur la solidarité et la confiance, répandu dans le monde entier sous différentes appellations. Il a été introduit en France en 1994 et compte désormais prés de 350 centres dans tout le pays. Ouvert à tous, il permet aux adhérents d’échanger des services variés : transport, artisanat, santé, mécanique, hébergement…


Chacun propose un ou plusieurs services, qui sont référencés dans un catalogue. Les échanges sont concrétisés par une monnaie, le grain de SEL, qui correspond à une minute de travail (par exemple 60 grains = 1 heure de jardinage) ; chaque adhérent possède un compte géré par le SEL dont il dépend. Régulièrement, celui-ci organise une bourse locale d’échanges (BLé) où les adhérents viennent présenter leurs services et effectuer leurs transactions après un petit marchandage. C’est aussi l’occasion d’échanger des idées et de présenter de nouveaux projets.


Voyage, voyage…


Parmi les services proposés, l’hébergement de particulier à particulier. Les membres de la Route des SEL (RdS) proposent tout simplement de prêter leur maison ou leur logement pour une durée limitée, sans contrepartie autre que le prix de la nuitée (60 grains de SEL) et l’entretien ordinaire de la propriété.
Le catalogue de la RdS répertorie les propositions des adhérents dans toute la France, en détaillant la situation et les particularités de l’hébergement. Concrètement, il faut adhérer à un SEL pour pouvoir profiter de ces services. Les échanges sont enregistrés sur un carnet de voyage, qui est ensuite transmis au SEL de l’adhérent et à l’équipe de la RdS. Il est possible de profiter de la RdS sans avoir soi-même de logement à offrir, mais il faut bien sûr conserver l’idée d’échange de service qui est à la base du système.


Depuis plusieurs années, Émilie est une pratiquante enthousiaste de la RdS : “ On trouve toutes sortes d’hébergements sur la route des SEL. Il m’est arrivé d’être logée dans une caravane ou dans une villa luxueuse, dans un très grand confort. En effet il s’agit d’un réseau non formaté, qui ne possède pas de label de qualité comme le système des chambres d’hôtes. Mais on y trouve toujours une qualité d’accueil formidable et beaucoup de chaleur humaine. Le principe du SEL est d’être ouvert à tous et de permettre aux exclus d’accéder à des services uniques, qui leur sont refusés par la société. ”


G.T.


sel.jpg


Le SEL en pratique


Adhésion : 15 € ou 7,50 € pour les personnes en difficulté ;
catalogue de la RdS sur demande auprès de l’équipe nationale (10 €) ou via le correspondant du SEL dont on dépend (3 €).


SEL de Clermont, 9, rue Bonnefons, 63000 Clermont-Ferrand
Renseignements : Marie-France au 04 73 33 51 25 Courriel : sel.declermont@laposte.net
Site Internet : http://seldeclermont.free.fr (ou) http://www.selidaire.org


Date de création : 27/06/2004 @ 17:00
Dernière modification : 17/11/2004 @ 20:39
Page lue 3412 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand
04 73 91 34 16
fax : 04 73 91 03 24

Courriel du journal
Courriel de l'association
Abonnement au journal
Version mobile
Recherche



Visites

 1034493 visiteurs

 5 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 14 membres


Connectés :

( personne )
^ Haut ^