L’intérim, d'abord précaire

Quand ils démarrent leur vie professionnelle, de nombreux jeunes recourent au travail temporaire. “ Pour débuter ou acquérir de l’expérience, c’est l’idéal ”, soutient Michaël, qui était étudiant il y a deux ans en “technique commerciale en jardinerie et végétaux d’ornements”. “ Cela permet d’apprendre à connaître le milieu du travail, la hiérarchie, l’organisation des entreprises, et d’étoffer le CV… ” C’est aussi l’avis de Patricia, jeune secrétaire à qui le monde de l’entreprise “ faisait un peu peur : j’avais besoin de me construire des repères, trouver le cadre dans lequel je voulais évoluer. C’est un bon moyen d’apprendre son boulot, mais aussi de gagner un salaire, histoire de manger ”. Qui plus est, les missions sont bien payées, avec des taux horaires intéressants, auxquels s’ajoutent des indemnités de congés payés et de fin de mission (ou indeminité de précarité).
Pourtant, si le travail intérimaire a des avantages, il compte aussi de nombreux inconvénients. D’après Michaël, “ il faut avoir de l’organisation, se présenter régulièrement, sinon la boîte d’intérim arrête de te confier des missions. Parfois elle ne te donne aucune nouvelle pendant quinze jours, et du jour au lendemain, voire du matin pour le soir, tu dois aller bosser. Et il vaut mieux ne pas refuser, sinon on ne t’appelle plus après. Quant aux projets côté vie privée, autant oublier… ” Pour Patricia, “ financièrement, c’est difficile de tenir le coup, surtout quand les missions deviennent rares. L’intérim demeure du travail précaire, et c’est dur de se demander avec quel argent on va bien pouvoir payer son loyer ”. Patricia a vécu en Angleterre. L’entreprise de travail temporaire finissait par lui confier des missions ciblées, et assez rares, où il fallait parler anglais, sans presque jamais lui proposer des fonctions de secrétariat classique, beaucoup plus fréquentes.
Aujourd’hui, le travail temporaire est un souvenir pour Michaël, qui a obtenu un CDI suite à des candidatures spontanées, tout comme pour Patricia, actuellement en CDD de dix-huit mois.


R.M.P.


Date de création : 29/04/2004 @ 20:32
Dernière modification : 25/09/2004 @ 19:08
Page lue 1076 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand
04 73 91 34 16
fax : 04 73 91 03 24

Courriel du journal
Courriel de l'association
Abonnement au journal
Version mobile
Recherche



Visites

 1015739 visiteurs

 4 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 14 membres


Connectés :

( personne )
^ Haut ^