Quelques chiffres en France

Chiffres artisanat


Au 1er janvier 2002 : Part de l'artisanat inscrit à titre principal ou secondaire dans l'ensemble des entreprises 34% 684 000 entreprises en France métropolitaine dont 289 000 dans le bâtiment (42 %) 202 000 en réparation, transport et autres services (29 %) 73 000 alimentation (11 %) 37 000 métaux (5 %) 24 000 bois et ameublement (4%)


En 2000 : 2 267 000 salariés dont 546 000 dans la réparation, le transport, les services (24 %), 879 000 dans le bâtiment (39 %), 299 000 dans l’alimentation (13 %), 197 000 travail des métaux (9%), 75 000 bois et ameublement (3%) Valeur ajoutée brute des entreprises artisanales : 63,5 milliards d’euros Part de cette valeur ajoutée dans les entreprises de l’industrie, des services et du commerce : 10%


En Auvergne en 2000 : 16 790 entreprises artisanales (dont 6 850 batiment, 2 300 alimentation, 4 410 services-transport-réparation, 790 bois-ameublement, 1020 travail des métaux), 39 900 salariés, chiffre d’affaire 3,8 milliards d’euros


(source : http://www.pme-commerce-artisanat.gouv.fr)


Chiffres BTP


En 2003 en Auvergne le batiment concernait 26 707 salariés, dont 15 724 (59 %)dans des entreprises de moins de 20 salariés. Il y avait 7 857 entreprises artisanales, représentant 66 % du chiffre d'affaire du batiment. Les effectifs étaient répartis en majorité dans le Puy-de-Dôme (47 %). Le BTP représentait 9 % de l'emploi salarié en Auvergne.


(source : CAPEB www.capeb.fr)


Le BTP rencontre actuellement des problèmes de main d'oeuvre et on manque notamment d'ouvriers spécialisés et d'artisans. Il y avait plus de 1100 offres en 2002. (source ANPE) En 2006, 2 200 salariés sur la région pourraient être concernés par les départs en retraite, soit 10 % des effectifs.


(source : lettre INSEE février 2002)


Chiffres intérim


Fin 2002 la france comptait plus de 570 000 intérimaires (2,1 % de la population active), dont 206 000 jeunes (moins de 25 ans), qui représentaient 36 % de l'interim. L'interim concernait 36,4 % des emplois à durée déterminée. Les emplois concernés étaient essentiellement l'industrie (48 % des intérimaires, principalement en métallurgie, chimie, mécanique), le tertiaire (36 %, principalement en commerce / service aux entreprises) et le BTP (17 %). En auvergne les 4 premiers secteurs concernés étaient le BTP, la métallurgie, la chimie et l'agriculture. Les catégories socio-professionnelles étaient principalement des ouvriers non-qualifiés (42,6 %) et qualifiés (39,2 %). L'intérim concernait une majorité de personnel masculin (70 %).


(source : www.sett.org - Syndicat des Entreprises de Travail Temporaire)


Chiffres télétravail


Par télétravail, on entend une activité réalisée par un salarié ou un travailleur indépendant en dehors de l'entreprise, grâce aux outils de télécommunication (internet, téléphone, ordinateur). En France il y aurait 5,6 % de salariés ayant choisi ce mode de travail en 2000, ce qui correspond à la moyenne européenne. C'est un domaine qui concerne des secteurs et des qualifications variées. On trouve des commerciaux (télévente, prospection), des administratifs (secrétariat, gestion, conseil), des traducteurs, des informaticiens, des enseignants, des professionnels de la sécurité. A noter que 16,6 % des cadres supérieurs sont des télétravailleurs. Les avantages du télétravail sont nombreux, à la fois pour l'entreprise et le travailleur. Pour l'entreprise il y a une économie de locaux et de moyens, et un gain de productivité constaté. Le télétravailleur fait des économies de transport , s'organise lui-même, et bénéficie d'une trés bonne qualité de vie. Le revers de la médaille est une perte de contrôle et une certaine insécurité pour l'entreprise, tandis que le télétravailleur se retrouve isolé socialement et professionnellement.


(source : www.teletravailenfrance.com / Alcatel)


Chiffres métiers du social


Le secteur social est très diversifié, que ce soit dans les niveaux d’étude (bac à bac+5), les métiers (éducateurs spécialisés, animateurs, assistants de service social, conseillers) et les employeurs (DDASS, CCAS, CPAM, associations, hôpitaux…). Les professionnels du social étaient 800 000 en 1998 et s’occupaient de 5 à 10 millions de personnes en difficultés. Les formations se font dans des établissements publics ou privés, agréés et subventionnés par l’Etat. A la sortie, les emplois sont obtenus par concours dans les établissements publics et les collectivités locales. Ce sont des métiers qui exigent une forte motivation et une bonne capacité de résistance. En outre il est de plus en plus nécessaire d’avoir des compétences en gestion économique et communication. (source : AFORTS - Association Française des Organismes de formation et de Recherche en Travail Social)


Chiffres de la restauration


800 000 salariés en 2000 (50 % de moins de 30 ans), dont la moitié en CDD de moins de 6 mois et le tiers à temps partiel. Secteur à faible niveau de qualification (74 % d’employés/ouvriers). Le service et la cuisine représentent 80 % des emplois, souvent pénibles physiquement, avec des horaires contraignants. Un commis-cuisinier (CAP ou BEP) démarre au SMIC + 25%. Un cuisinier touchait 1150 € bruts en 1999, un chef de cuisine 1850 à 3050 €. Quelques uns deviennent des grands chefs cuisiniers à la tête de restaurants gastronomiques. Pour le garçon de café et l’employé de restauration, les rémunérations varient selon l’établissement (et les pourboires) de 1 050 à 1 525 € (moyenne brute en 1999). Evolution possible : chef de rang, puis maître d’hôtel, ou des métiers plus spécialisés (sommelier). La France envisage (depuis longtemps…) de baisser la TVA dans la restauration de 19,6 % à 5,5%, ce qui devrait permettre de débloquer les salaires etd’embaucher plus de personnel.


(source INSEE - mars 2003) (source ONISEP)


Date de création : 06/03/2004 @ 10:13
Dernière modification : 25/09/2004 @ 18:22
Page lue 6285 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand
04 73 91 34 16
fax : 04 73 91 03 24

Courriel du journal
Courriel de l'association
Abonnement au journal
Version mobile
Recherche



Visites

 1015738 visiteurs

 3 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 14 membres


Connectés :

( personne )
^ Haut ^