Méli-mélo - Les bons films près de chez vous…

Ciné-Parc

Les bons films près de chez vous…

Seul cinéma itinérant du Puy-de-Dôme, Ciné-Parc a vingt ans et assure des projections dans une trentaine de communes du Livradois-Forez. Histoire et perspectives…

cineparc2.jpg
Ciné-Parc fut créé en 1989 par le Parc naturel régional du Livradois Forez : l’association éponyme, qui comptait dix communes adhérentes, est devenue en 1991 un syndicat intercommunal à vocation unique : le cinéma. “Tournant” avec quatre salariés – un directeur, Christophe Jeanpetit, un secrétaire comptable, un projectionniste et une médiatrice jeune public –, Ciné-Parc est financé par les cotisations des communes, ses recettes propres (26 000 entrées en 2008) et par des subventions1. « En 2005, nous avons eu des problèmes financiers dûs à une mauvaise année cinématographique et à une baisse des aides, notamment du CNC. Une aide exceptionnelle du Conseil général nous a permis de repartir en 2006, » affirme Christophe. En 2008, le budget est d’environ 230 000 €.

“Le ciné de grand-papa…”

« On essaye de satisfaire le maximum de gens : on commence par le grand public et l’on va vers l’art et essai grand public. Notre travail est assez focalisé sur l’enfant : séances pour maternelle, primaire, collège, et ciné-goûters. » La programmation est élaborée chaque début de saison par le directeur et un noyau de 56 bénévoles issus des communes adhérentes. Avec un public très féminin, âgé de 35 à 60 ans, les films violents, fantastiques ou destinés aux adolescents ne sont pas les plus prisés. Les gros succès tels que Titanic ou Bienvenue chez les ch’tis sont diffusés, évidemment.

cineparc.jpg
« On est principalement sur une programmation française, les projections d’œuvres étrangères se font pendant les opérations Ciné discussion et Ciné goûter. Les films récents sont diffusés huit semaines après leur sortie nationale. Chaque séance est précédée d’un court métrage, de bandes-annonces, comme par le passé dans le cinéma de grand-papa… L’association Plein Champ nous donne un coup de main financier sur des animations et les Ciné concerts, et nous procure les documentations sur les films. »

Les communes fournissent les salles et les sièges, l’écran et la cabine, Ciné-parc possédant son matériel de projection-sonorisation. Mais avec le passage aux films numériques (sans pellicule), ce dernier devra sûrement être remplacé. Jusqu’à présent, explique Christophe, « les circuits itinérants avaient été mis de côté. Mais une réunion est bientôt prévue à Paris avec le Comité des indépendants pour le numérique. » Ces cinémas particuliers ne pourront pas s’équiper comme les salles classiques : plus fragiles que les équipements actuels, les projecteurs numériques ne supporteront pas les conditions rudimentaires des salles d’accueil, les temps de refroidissement, les trajets, etc. « Une réflexion va se mettre en place pour savoir comment Ciné-Parc va évoluer : d’abord techniquement, par rapport au numérique, et globalement par rapport à notre activité. Mais on ne sait pas encore dans quel sens. »

J.F.M, M.A

Contact : Syndicat Intercommunal Ciné-Parc, BP 17, 63880 St-Gervais-sous-Meymont, tél. 04 73 95 58 00, courriel, site : www.parc-livradois-forez.org (on peut recevoir la programmation par courriel).

1. Du Conseil général, du Centre national du cinéma, de la Direction régionale des affaires culturelles et de l’Europe.

Date de création : 12/08/2009 @ 09:21
Dernière modification : 12/08/2009 @ 09:21
Catégorie : Méli-mélo
Page lue 1960 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand
04 73 91 34 16
fax : 04 73 91 03 24

Courriel du journal
Courriel de l'association
Abonnement au journal
Version mobile
Recherche



Visites

 1015309 visiteurs

 3 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 14 membres


Connectés :

( personne )
^ Haut ^