Dossier - Grand amour en miniature

Si ses enfants ont grandi, Alice Merveille continue de conter des histoires aux petits. Elle présente son dernier spectacle, nourri de ses passions et auquel elle a consacré beaucoup d’énergie.

souris.jpg

Grand amour en miniature

Raoul et Léonie, deux prénoms mignons comme les petites souris en peluche qui les portent : ce sont les personnages principaux du spectacle imaginé et conçu par Alice Merveille. Il est destiné aux enfants, mais plaît également aux parents qui en apprécient l’aspect pédagogique. C’est une projection de photos pendant laquelle Alice chante et raconte une histoire faite d’amour, d’un merveilleux mariage romantique – celui de Raoul et Léonie – et d’une amitié. Un jour, Léo, l’ami fermier de nos deux héros, tombe malade et doit garder le lit. Il appelle les jeunes mariés pour venir s’occuper de ses bêtes. Alors commence une riche et passionnante aventure…

Alice a pris plus de 800 photos dans les fermes autour de chez elle, surtout « les fermes à l’ancienne, où les vaches sont heureuses », ainsi que des paysages auvergnats auxquels elle est attachée. C’est elle également qui a écrit l’histoire et créé les chansons qu’elle interprète. « J’ai fait appel à un musicien, Jérôme Guichard qui, par amitié pour moi, a fait les arrangements musicaux », précise-t-elle.

De la (mini)cave au (mini)grenier

Alice a souhaité faire découvrir aux enfants un milieu qui ne leur est pas toujours familier, celui de la nature, du monde agricole. Elle qui a grandi à la campagne, où elle ramassait les champignons et les myrtilles, a photographié quantité de fleurs et de bêtes pour mettre en scène cet univers. La réalisation du spectacle lui a demandé beaucoup d’efforts, et lui a aussi procuré beaucoup de plaisir. Pour reconstituer des scènes avec Raoul et Léonie, elle a dû trouver des décors, du mobilier miniature. « J’ai dû passer des week-ends sur les brocantes, et marchander à fond… » En deuxième partie du spectacle, elle invite d’ailleurs son public à se rendre à “L’invitation de Raoul et Léonie”. Après avoir bu une potion magique qui réduit les spectateurs à la taille de nos deux petites souris, ils visitent leur petite maison et vont de la cave au grenier, du salon à la salle de bain…

Alice a déjà présenté plusieurs fois son spectacle, à Champeix entre autres, et les enfants ont adoré. Grâce à son enthousiasme, sa persévérance et le bouche-à-oreille, elle commence à avoir un peu de notoriété. Cet été, elle joue plusieurs fois à Saint-Nectaire, et c’est gratuit…

M.L.

Contact : 4 rue des Jardins, 63320 Champeix, tél. 04 73 96 27 06.
Spectacle gratuit à la salle des fêtes de Saint-Nectaire les 23/07, 30/07 et 26/08 à 20 h 30, et le 11/08 à 18 h.

Imaginaire et budget prévisionnel…

alice.jpg
Alice Merveille nous accueille avec enthousiasme. Ses yeux brillent de bonheur car elle vient de recevoir un vidéo projecteur et un amplificateur pour son spectacle, « qui nécessite un équipement conséquent. J’avais déjà acquis un ordinateur et un appareil photo numérique. Cela m’a aussi demandé de me former. C’est l’aboutissement de ma passion pour la comédie et l’écriture ».

Après un bac littéraire, Alice suit deux années de cours d’art dramatique au Conservatoire puis met ses rêves de côté : « Je n’avais pas le soutien de mes parents et je devais gagner ma vie. J’ai accepté des emplois alimentaires, j’ai voyagé en Inde et au Népal. Puis j’ai travaillé dans une agence de pub, dont j’ai démissionné lorsque j’ai eu mes enfants. » Alice lit de nombreuses histoires à Anaïs et Raphaël et se découvre bientôt une passion pour la littérature enfantine : « J’ai monté des petites pièces de théâtre bénévolement pour les écoles. Puis je suis devenue professionnelle, en demandant le≈statut d’artiste libre. Progressivement, j’ai pris de l’assurance. Je vendais des spectacles dans lesquels je récitais des contes. » Entre-temps, elle est engagée comme animatrice en contrat d’avenir à l’école de Champeix : « Les enfants ont une énergie formidable, à laquelle je suis très réceptive. »

Formations, subventions…

Le contrat avenir ne dure que trois ans, et Alice, qui souhaite diversifier ses activités professionnelles, passe le Bafa1. Les idées affluent : dans les relais d’assistantes maternelles, elle anime des ateliers de fabrication de marionnettes, de création de scénarios de contes ; pour participer à un concours, elle écrit un livre destiné aux bébés, pour lequel elle prend des photos : « Mon livre n’a pas été retenu, mais un ami m’a conseillé de monter un spectacle en utilisant des photos. J’ai trouvé que c’était une bonne idée. »

C’est dans le cadre de son contrat aidé que l’employeur d’Alice, la communauté de communes des Puys et Couzes, finance sa formation en informatique. « J’ai aussi appris à monter un dossier client, à lister le matériel dont j’avais besoin et à calculer un budget prévisionnel. » L’ADRET2 réalise le diagnostic de son projet lors d’un stage, à l’issue duquel elle reçoit un certificat de viabilité, utile pour les demandes de subventions. Le Conseil général lui a versé une aide de 300 € pour la création de son entreprise, et Alice a aussi bénéficié de la prime de retour à l’emploi et d’une aide de Relais Malakoff Capimmec3.

L.C.

1. Brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur, voir notre n° 22
2. ADRET : boutique de gestion, tél. 04 73 35 12 39
3. Association de retraités bénévoles ; à Clermont : 15 place de Coubertin, tél. 04 73 34 05 50

Date de création : 11/08/2009 @ 11:57
Dernière modification : 22/02/2010 @ 18:31
Catégorie : Dossier
Page lue 612 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand
04 73 91 34 16
fax : 04 73 91 03 24

Courriel du journal
Courriel de l'association
Abonnement au journal
Version mobile
Recherche



Visites

 1044062 visiteurs

 4 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 14 membres


Connectés :

( personne )
^ Haut ^