Sélection adulte - Un rire libérateur

Essai

Un rire libérateur

bourdieu.jpg
Nous sommes souvent invités à prendre au sérieux des experts, des intellectuels de télévision, des philosophes médiatiques, dont les productions, livres, analyses ou réflexions ne sont pas sérieuses. La Domination masculine  est un ouvrage savant écrit par un savant, comment le lire ? En riant !

Pierre Bourdieu, sociologue, professeur au Collège de France, traduit dans le monde entier, disait souvent que ses livres n’avaient pas été lus par ceux auxquels ils étaient destinés. La Distinction (1979) l'a été par les publicitaires et les professionnels du marketing, pas par les dominés. La Noblesse d’État (1989) a beaucoup intéressé les élites économiques, politiques et administratives sortant du moule des grandes écoles. Nicolas Sarkozy a-t-il lu les textes concernant la politique ? On dit que non… mais certains de ses conseillers sûrement.

Si vous n’êtes pas étudiant en sociologie, la lecture de Bourdieu peut présenter quelques écueils si l’on s’en tient à une approche scolaire de la première à la dernière page. Habitus, violence symbolique, capital social, illusio, économie des biens symboliques : autant de termes techniques, de concepts qui peuvent faire refermer le livre à la troisième page. Mieux vaut une lecture buissonnière, en partant du sommaire ou de l’index, en choisissant des thèmes ou des chapitres particuliers, voire en cheminant au hasard.

Le voyage vaudra le détour. De la Kabylie au Gers en passant par l’Angleterre de Virginia Woolf, du Moyen Âge au XXe siècle, du maréchal Pétain à Freud… Et toujours la production et la reproduction des schémas mentaux et des structures sociales qui conduisent à naturaliser la domination masculine : à lui donner un aspect naturel, “normal”. Comment les corps sont-ils socialement construits ? Par la domination d’une vision masculine du monde, basée sur la violence, la virilité, la sexualité. Avec toujours, comme le disait Marx, des dominants (les hommes) dominés par leur domination. Avec une interprétation sociologique de “l’intuition féminine ” et, cerise sur le gâteau, une conception savante de l’amour.

Chemin faisant, le dévoilement du monde social et la description des rapports sociaux des genres masculin et féminin nous font regarder différemment le “théâtre social” dans lequel nous vivons. Nous y reconnaissons les acteurs qui de virils deviennent pathétiques, les situations d’oppression mille fois éprouvées, le caractère profondément collectif de destins que nous pensions individuels, et aussi la perspective de changer les choses. Le rire est souvent au rendez-vous de cette lecture, un rire fort, un rire irrépressible, un rire libérateur.

Ch.M.

Pierre Bourdieu, La Domination masculine, éditions du Seuil, 1998 (6 euros en poche)

Date de création : 22/05/2009 @ 21:09
Dernière modification : 22/05/2009 @ 21:09
Catégorie : Sélection adulte
Page lue 1862 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand
04 73 91 34 16
fax : 04 73 91 03 24

Courriel du journal
Courriel de l'association
Abonnement au journal
Version mobile
Recherche



Visites

 1014939 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 14 membres


Connectés :

( personne )
^ Haut ^