Méli-mélo - Deuxième vie au Dolce Vita

L’ex-chanteuse ouvre son pub musical

Deuxième vie au Dolce Vita

D’une pierre deux coups : Claudia joint ses goûts musicaux à son envie d’indépendance en ouvrant un pub musical en milieu thermal. Chaud devant !

claudiajames.jpg
Avant d’inaugurer en mars dernier son pub musical le Dolce Vita, à Châtel-Guyon, Claudia James a été pendant de nombreuses années chanteuse professionnelle dans “Maniacs”, un groupe de reprises de titres pop-rock. Elle a été victime, comme bien d’autres, de l’évolution du statut d’intermittent du spectacle : il lui fut impossible de rester dans le dispositif, même en cumulant son activité de chanteuse à celles d’animatrice de karaoké et de voix publicitaire radiophonique… L’idée du pub musical ouvrait la perspective de rester dans le milieu de la musique, tout en devenant indépendante.

« Tout n’a pas été si simple… Lorsque vous êtes intermittent, et que vous voulez passer à autre chose, les banques ne vous suivent pas. J’avais repéré cet ancien hôtel-restaurant, en vente depuis plusieurs années en plein centre ville. Mais les propriétaires en voulaient un prix qui dépassait mon budget. Au bout de deux ans de négociations, nous sommes arrivés à un accord. Puis j’ai obtenu des prêts de 7 000 euros de la chambre de commerce de Riom, et de 10 000 euros de la part de l’ADIE. »

Jeudi karaoké, vendredi concert…

Claudia a aussi bénéficié d’aides du Conseil régional et de l’aide aux chômeurs créateurs d’entreprise (ACCRE). Les réductions de charges sociales lui ont permis d’embaucher une serveuse, et son mari donne un coup de main. En ce vendredi de mars, c’est l’effervescence. « Nous avons ouvert en début de semaine, hier nous avons organisé le premier karaoké, ce soir a lieu le premier concert, demain ce sera une projection de concert sur écran géant. » Pour les semaines à venir, la couleur de la programmation s’annonce plutôt jazz et flamenco. De toute façon, sous une forme ou une autre, il y aura de la musique tous les jours. La tendance générale est tournée vers le pop-rock, le flamenco, le swing, le jazz manouche et la musique brésilienne. « Nous nous adaptons à la crise, pour les concerts il n’y a ni prix d’entrée ni supplément sur les consommations. » Le démarrage semble prometteur, souhaitons que ce succès ne soit pas… intermittent !

A.Q.

Le Dolce Vita, pub musical à partir de 21 heures, 28 avenue Baraduc, 63140 Châtelguyon, tél. 04 73 63 92 29

Date de création : 22/05/2009 @ 19:07
Dernière modification : 22/05/2009 @ 19:07
Catégorie : Méli-mélo
Page lue 2565 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand
04 73 91 34 16
fax : 04 73 91 03 24

Courriel du journal
Courriel de l'association
Abonnement au journal
Version mobile
Recherche



Visites

 1023865 visiteurs

 7 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 14 membres


Connectés :

( personne )
^ Haut ^