Quoi de neuf ? - RSA : testez-vous sur www.caf.fr

Au moins 30 000 personnes concernées dans le Puy-de-Dôme

RSA : testez-vous sur www.caf.fr

Philippe Morel, responsable de projet à la Caisse d’allocations familiales (CAF) du Puy-de-Dôme et Mme Meyssin, directrice adjointe, ont répondu aux questions d’Exclusif sur l’arrivée du RSA à partir du mois de juin.

caf.jpg

Que change le RSA pour la CAF ?

La Caf est l’organisme payeur – comme pour le RMI –, mais devient aussi instructeur des demandes de RSA, ce qui représente une surcharge de travail pour laquelle on a embauché huit personnes sur le département. Bien sûr, le Conseil général et les CCAS qui le souhaitent le seront aussi ; la loi précise que le bénéficiaire a le choix de son instructeur. Mais la mise en réseau entre Conseil général, Caf, CCAS et Pôle Emploi nécessite des procédures de coordination et d’échanges d’information complexes.

Combien d’allocataires profiteront-ils du RSA ?

On s’attend à plus de 30 000 personnes1. Nous en connaissons environ les deux tiers, dont les allocataires actuels du RMI et de l’API ; les autres sont des personnes avec des revenus modestes, sans ou avec un seul enfant. Mais beaucoup d’autres, qui actuellement ne perçoivent pas d’allocation, pensent pouvoir peut-être bénéficier du RSA. C’est pourquoi le site caf.fr propose un test d’éligibilité : chacun peut faire en direct le calcul correspondant à sa propre situation, et voir s’il est éligible ou pas au RSA. S’il l’est, il peut aussi se pré-enregistrer ; s’il ne l’est pas, cela peut éviter une demande inutile au guichet ou au téléphone – on peut également appeler au 39 39. Mais toutes ces estimations dépendent beaucoup de la crise économique. Et le RSA a justement été imaginé avant la crise…

Avez-vous des craintes particulières ?

Le calendrier est très court pour la mise en réseau. Mais nous disposerons bien des outils nécessaires, qui sont mis en place au niveau national – ce qui n’était pas le cas dans les expérimentations comme à Montluçon. Cela dit, aucun retard de paiement n’est à craindre, car le versement des minima sociaux est prioritaire. Une chose est importante : par la suite, il faudra surtout que les personnes percevant le RSA pensent bien à déclarer au plus vite tous leurs changements de situation, familiale et professionnelle.

G.D.

1. 5 % des puydômois ; les allocataires du RMI sont environ 11 000 dans le département. + photo caf.JPG

Date de création : 22/05/2009 @ 17:11
Dernière modification : 22/05/2009 @ 17:11
Catégorie : Quoi de neuf ?
Page lue 3557 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand
04 73 91 34 16
fax : 04 73 91 03 24

Courriel du journal
Courriel de l'association
Abonnement au journal
Version mobile
Recherche



Visites

 1034582 visiteurs

 14 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 14 membres


Connectés :

( personne )
^ Haut ^