Quoi de neuf ? - ''Un sacré courage''

Geneviève, bénévole

« Un sacré courage »

Trésorière de métier, Geneviève Morand se voit proposer en 2001 la tâche de trésorière bénévole de ce qui est alors un centre de réinsertion et de vacances des Compagnons d’Emmaüs. En 2004, le CADA succède au chantier de réinsertion… Elle raconte.

« En tant que bénévoles, nous ne connaissions pas du tout la question des demandeurs d’asile. Aujourd’hui, je dirais qu’on peut s’y investir de deux façons. » Toujours membre du bureau de l’association Emmaüs Bussières-et-Pruns, Geneviève apprécie d’abord de contribuer concrètement à la gestion du centre : « J’ai beaucoup de respect pour ces gens qui ont été capables de partir, de tout laisser. Peu importe pour quelle raison, ça leur appartient : ils ont un sacré courage, et on se doit de les accueillir au mieux pour les aider à franchir cette étape. » D’autre part, les nombreux bénévoles apportent des “plus” aux missions officielles du CADA : soutien scolaire aux enfants, cours de français, mais aussi animation d’un accueil petite enfance, parents-enfants, le mercredi : « Quand ils arrivent ici, l’enfant devient vraiment LE centre d’intérêt… Mais ce n’est pas toujours facile à gérer, d’où l’importance de ce lieu. »

Autre “plus”, l’épicerie sociale en cours de création : « Pour l’instant on vend des colis alimentaires pour une somme modique, avec un souci de justice dans la distribution en fonction des besoins de chacun. Mais il faut aller plus loin pour l’insertion et l’intégration ultérieure de ces personnes, en les aidant à découvrir et à s’habituer peu à peu à des produits nouveaux pour elles. Nous envisageons de l’ouvrir aussi à la population extérieure au centre. » Geneviève souligne l’intérêt pour les résidents de bien comprendre qu’à côté des professionnels du CADA et en liaison avec eux, l’association a néanmoins son existence propre. « Le Conseil de la vie sociale est aussi un lieu d’échanges, pas toujours faciles mais essentiels pour faire avancer les choses entre tous : résidents, salariés, Conseil d’administration. » Quant à l’association CEDABA, dont Geneviève est également membre, « son but est distinct : faire connaître les demandeurs d’asile, qui souvent sont l’objet de réactions négatives par simple méconnaissance, ou par peur de l’autre, celui qui est différent… »

D.C.


Date de création : 22/05/2009 @ 14:59
Dernière modification : 22/05/2009 @ 14:59
Catégorie : Quoi de neuf ?
Page lue 2191 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand
04 73 91 34 16
fax : 04 73 91 03 24

Courriel du journal
Courriel de l'association
Abonnement au journal
Version mobile
Recherche



Visites

 1023865 visiteurs

 7 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 14 membres


Connectés :

( personne )
^ Haut ^