Dossier - Un symbole, un droit !

Planning familial

Un symbole, un droit !

Né en 1956, le Mouvement français pour le planning familial (MFPF, ou “Planning”) est issu des luttes féministes. Son objectif, selon Geneviève Llombart, administratrice du Planning clermontois, créé en 1964 : « Aider les gens à accéder à leurs droits : à la contraception, à l’IVG, quels que soient l’âge et la situation économique et administrative des personnes. »

Lieu de parole, le Planning est également un lieu d’information et de conseil gratuit sur tous les aspects de la sexualité, des relations amoureuses et de la vie conjugale. Il a été récemment menacé d’étranglement financier par le gouvernement, qui a un peu reculé devant une pétition de soutien signée par 150 000 personnes.

À Clermont, le local de la rue des Quatre Passeports est le centre d’un réseau d’information et de sensibilisation qui s’étend à sept permanences dans la ville et à tout le département, auprès des collèges et lycées, des organismes et travailleurs sociaux, des professions médicales, des associations locales… Outre les quatre salariées et plusieurs vacataires, une dizaine de militants participent à l’accueil sur place de plus de 2 000 personnes par an, et aux quelque 200 interventions programmées en extérieur – au total, 6 000 personnes contactées en 2008. De plus, depuis août 2007, un camping-car, le “Planning -car”, sillonne toute l’Auvergne à la rencontre des personnes isolées.

On peut venir anonymement, sous pseudo… Malgré les stéréotypes sexistes, de plus en plus de garçons viennent chercher des préservatifs, accompagner leurs copines ou parler de leur sexualité. Les 16-17 ans restent très nombreux ; mais de plus en plus de femmes majeures viennent faute de pouvoir avancer le prix d’une consultation médicale. Des tests de grossesse sont effectués sur place. Le Planning n’a cependant pas vocation à se substituer aux pharmacies. Mais il intervient auprès d’elles pour faire appliquer la loi : la pilule du lendemain, par exemple, doit être délivrée gratuitement aux mineures, sans entrave, ni leçon de morale ou discours dissuasif…

On vient au Planning six fois plus souvent pour une contraception (gratuite pour les mineurs) que pour une IVG. En France, le nombre de celles-ci reste stable : 200 000 par an. « Beaucoup de femmes dépassent les délais légaux1, » s’inquiète Geneviève Llombart, « parce qu’un désir d’enfant ça se passe aussi dans la tête : pour prendre réellement en compte une grossesse, il faut en parler. » Les tabous tombent un peu mais les luttes continuent…

fp

1. 12 semaines de grossesse, c’est-à-dire 14 depuis les dernières règles.

Centre de planification, 13 rue des Quatre Passeports à Cl. Fd, tél. 04 73 37 12 07
courriel site : planning-familial.org

Date de création : 21/05/2009 @ 16:19
Dernière modification : 21/05/2009 @ 16:22
Catégorie : Dossier
Page lue 2353 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand
04 73 91 34 16
fax : 04 73 91 03 24

Courriel du journal
Courriel de l'association
Abonnement au journal
Version mobile
Recherche



Visites

 1014939 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 14 membres


Connectés :

( personne )
^ Haut ^