Dossier - L’action publique pour les femmes

Délégation aux Droits des Femmes

L’action publique pour les femmes

brunswig.jpg
La délégation régionale aux Droits des Femmes et à l’Égalité (DRDFE) a pour mission, sous l’autorité du préfet, « de faire appliquer les lois et de leur donner du sens », explique sa responsable Martine Brunswig. « Nous mettons en œuvre les mesures prises en faveur des femmes afin de faire bouger les mentalités et de corriger les inégalités persistantes. » Pour la déléguée régionale, l’aspect professionnel est prépondérant, et la DRDFE lutte contre le chômage et la précarité, notamment en subventionnant le CIDFF (voir ci-contre). « Les femmes pensent moins en termes de carrière que les hommes. Elles s’arrêtent de travailler pour élever les enfants, leur CV est haché, le retour à l’emploi souvent difficile. Or leur retraite dépendra de leur propre carrière. »

Dès le lycée, beaucoup de jeunes filles s’autocensurent au niveau professionnel, allant vers des emplois traditionnellement féminins et peu payés. Pour développer l’égalité des chances et la mixité des emplois, une chargée de mission est en fonction au rectorat ; et chaque année 30 prix de 1 000 € sont attribués à des bachelières auvergnates qui choisissent des filières scientifiques ou technologiques “inhabituelles”.

Au niveau des entreprises, la DRDFE se bat pour l’égalité des salaires et l’accès des femmes aux responsabilités : « Il faut encore démontrer que leurs compétences participent à la compétitivité des entreprises – les statistiques le prouvent. » Pour lever les réticences, des aides de l’État aux entreprises existent (contrats pour la mixité des emplois), qui prennent en charge une part des coûts liés à l’embauche ou la promotion des femmes (formation, aménagement des postes ou des locaux). D’autre part, un fonds de garantie soutenu par l’État et l’Europe, le FGIF, peut procurer aux repreneuses ou créatrices d’entreprises un meilleur accès au crédit bancaire. « Nos actions sont fortement marquées par les textes communautaires et les directives européennes », précise Martine Brunswig. « En revanche, c’est dommage que les partenaires sociaux ne se sentent pas plus concernés par la mixité professionnelle dans les entreprises. »

L.C.

Contact : DRDFE, préfecture de Région, 18 boulevard Desaix, 63033 Clermont-Fd Cedex 1
tél. 04 73 98 63 17, courriel

Date de création : 21/05/2009 @ 15:55
Dernière modification : 21/05/2009 @ 15:59
Catégorie : Dossier
Page lue 2289 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand
04 73 91 34 16
fax : 04 73 91 03 24

Courriel du journal
Courriel de l'association
Abonnement au journal
Version mobile
Recherche



Visites

 1014939 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 14 membres


Connectés :

( personne )
^ Haut ^